Hong Kong Airlines sous pression

par Benjamin Antoine, , mise à jour
HX / CRK

Channel news asia nous apprend que la compagnie Chinoise subirait des pressions pour annuler sa commande d’A380.

Comme une douzaine d’autres pays, la Chine a interdit à ses compagnies de payer la nouvelle taxe carbone pour les vols se posant ou partant d’Europe.

Des membres de Hong Kong Airlines, filiale du transporteur Chinois Hainan Airlines se seraient dit subir des pression afin de les pousser à annuler la commande de 10  Airbus A380, d’une valeur de 3.8 milliards de dollars.

Le président de la compagnie a déclaré dans le South China Morning Post qu’ils leur étaient impossibles de faire quelque chose qui irait à l’encontre des intérêts de leurs pays.

Le porte-parole d’Airbus, basé à Singapour a déclaré à l’AFP qu’aucun changement de commande n’a été officiellement déclaré. Cependant le constructeur Européen aurait décidé de reporter les premières livraisons à 2015.

Pour rappel l’objectif de cette nouvelle taxe est de participer à l’objectif d’une baisse de 20% des émissions d’ici 2020.

Mon analyse

Comment vont faire les compagnies pour investir dans la recherche en carburant écolo et d’autres alternatives si on continue à rajouter des taxes alors que des secteurs plus polluant n’ont rien ?

Rien que pour les compagnies Chinoises ayant des vols au départ ou vers l’Europe, cet nouvel impôt représente 125 millions $ de perte supplémentaire.

Air Asia, compagnie low cost a décidé de quitter les aéroports Européens. Pour le dirigeant, il est impossible d’être concurrentiel avec toutes les taxes appliquées.

Il ne faut pas oublier que l’aérien est un secteur en crise quasi permanente depuis 2001.

Pour information, selon les sources, l’aérien n’est  responsable que de 2 à 6% des émissions de gaz à effets de serre.

Benjamin, PNC

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Benjamin Antoine

HappyFlight

Ancien personnel navigant commercial (steward) sur court, moyen et long courriers, je garde une passion pour l'aérien.