Ouverture du procès en appel du crash du Concorde

par Benjamin Antoine, , mise à jour

Tout le monde se rappel du crash du Concorde en 2000. Le procès en appel s’ouvre aujourd’hui.

Le crash du Concorde qui avait eu lieu à Roissy avait fait 113 victimes, 100 passagers, 9 membres d’équipage et 4 personnes au sol. Ce drame avait signé la fin d’un avion mythique.

En première instance, Continental Airlines avait été jugée seule responsable. Il a été établie que le crash était dû à l’explosion d’un pneu dont les débris avaient perforé les réservoirs et déclenché un incendie. Le pneu avait cédé en roulant sur une lamelle de 40cm laissée par un DC-10 de la compagnie américaine.

Au niveau des condamnations, Continental avait été condamnée à verser une amende de 200 000 € et à 1 millions d’euros de dommages et intérêt à Air France. Un des employés de la compagnie américaine avait été condamnée à 15 mois de prison avec sursis pour avoir mal fixé la lamelle. Les trois autres anciens prévenus, anciens cadres de l’aéronautique Français avait été relaxés.

L’avocat de Continental compte faire défiler 18 nouveaux témoins de l’accident. Il compte démontrer que l’incendie avait commencé plusieurs centaines de mètres avant que l’avion ne roule sur la pièce.

L’avocat d’Air France signale que la thèse américaine avait été contredite par différentes expertises.

Me Roland, avocat de la famille du commandant de bord et d’un syndicat de pilote souligne que les fragilités du Concorde avaient été repérées en 1979 lors d’un grave incident à Washington. Pour lui, les autorités auraient dû prendre leurs responsabilités.

Les familles des victimes ne seront pas présentes lors du procès.

source : Europe 1

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Benjamin Antoine

HappyFlight

Ancien personnel navigant commercial (steward) sur court, moyen et long courriers, je garde une passion pour l'aérien.