Les débuts de l’aviation commercial

par Benjamin Antoine, , mise à jour

L’aviation commerciale n’a plus rien à voire avec les premiers vols passagers. Il fallait plusieurs jours et plusieurs escales pour relier l’Amérique du Sud ou l’Asie. Prendre l’avion revenait à partir à l’aventure mais avec les risques que cela comporte. C’est à partir des années 50 avec l’arrivé des premiers avions à réaction que le transport aérien connu une révolution, confort, luxe et vitesse.

Tour d’horizon des plus belles et des pires cabines et voyages de l’époque.

Imperial Airways

Certaines cabines ressemblaient plus à des trains qu’aux avions actuels. Notez la présence du steward. A l’époque, la cabine était totalement gérer par des hommes.

La première «vraie» hôtesse est apparue en 1930. Elle s’appelait Ellen Church. Elle commença sa carrière à l’âge de 26 ans à bord d’un Boeing 80 A de la United. Face au succès rencontré lors du premier vol, la compagnie décida d’embaucher 20 autres jeunes femmes, toutes infirmières. Mesurant au maximum 1,58m elles devaient être capable d’aider à pousser l’avion pour le ranger au hangar. Le service était plus que sommaire. Il était composé d’un cocktails de fruits, de poulets grillés et d’une boisson chaude.

=> Si quelqu’un connait le contenu des petites sacoches sous les filets à bagages qu’il n’hésite pas à le dire sur la page FB

Les galleys n’ont également plus rien à voire. Ici celui d’un Short L17 suivi d’un galley de B787

La TWA

Cette photo montre les début de la célèbre TWA. L’image date des années 1929 (elle effectua son premier vol en 1925). A l’époque prendre l’avion était réservé à une élite. 

Qantas

Une cabine de Première d’un Constellation de la compagnie Australienne Qantas. Date indicative : 1959

Pan AM

Parmi les anciennes compagnies, la PAN AM était internationalement réputée pour l’étendu du réseau, la qualité du service, les nombreuses innovations et la beauté des hôtesses. Après la faillite de la compagnie originel, il y eu deux tentatives pour faire renaître le mythe.  Ici le service en First à bord d’un B747, en 1969.

Le service à bord d’un Fokker F-Vlla/3M (F7)

La compagnie mystère

Je n’ai pas réussi à trouver de nom de transporteur pour cette cabine. Si on lit la légende, la publicité dit : ¨ On peut constater la luminosité, le confort et l’espace de cette cabine. Les fenêtres offrent une large visibilité. Il y a une excellente ventilation et de la lumière électrique. Des toilettes sont disponibles. »

Alors les sièges de Ryanair ne sont pas si mal :D

Crédit photo : Les photos sont la propriétés des compagnies respectives

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Benjamin Antoine

HappyFlight

Ancien personnel navigant commercial (steward) sur court, moyen et long courriers, je garde une passion pour l'aérien.