L’avion : un bout de métal qui vol, mieux le connaître pour mieux l’apprécier

par Alexandre Etzlinger, , mise à jour

Un petit stress se fait ressentir quand on quitte le sol à pleine vitesse, durant le vol tout est calme, parfois ça bouge, l’atterrissage fait peur au moins rassuré dʼentre nous, ça bouge, ce nʼest pas stable, et on ressent de drôle de choses… mais derrière ce gros bruit au décollage, ces diverses secousses (turbulences), et ces différentes sensations que lʼont trouve à bord dʼun avion, se cache la plus grande précision au monde, des techniques et manoeuvres très intéressantes.

avion comment ca marche

Avion de Finnair au décollage par Paul Bannwarth

Cet article a pour but de satisfaire les plus curieux et de rassurer les plus apeurés des avions. Afin de trouver, dans ce bout de métal à ailes, une passion ou une curiosité.

La préparation dʼun vol, ça se passe comment ?

Il faut savoir que la préparation dʼun seul vol prend du temps. Avant dʼembarquer, lʼéquipage fait un briefing du vol, ils font connaissance, ils parlent des diverses conditions météo, et de lʼorganisation à bord. Ensuite ils embarquent.

Les PNC (personnel naviguant commercial), plus communément appelés hôtesses et stewards, préparent la cabine pour les passagers. Le pilote vérifie les paramètres de vol, appelé checklist, pendant que le copilote fait un tour à l’extérieur de lʼavion pour vérifier que lʼappareil est en bon état. Si ce nʼest pas le cas, le copilote le signal à son commandant, et ce dernier le signalera à la maintenance, à la compagnie et à la tour de contrôle. Lʼavion sera changé, ou réparé dans certains cas.

Pourquoi le pilote sort des « ailes en plus » avant le décollage ? Comment ça se passe ?

Ces « ailes en plus », sont appelées des volets (flaps en anglais), ils permettent à lʼavion de décoller, car les volets sont inclinés face à lʼair ce qui augmente la portance de lʼappareil. À l’atterrissage, le pilote sort plus de volets, ce qui freine lʼappareil et lui fait perdre beaucoup de vitesse.

aile

Les turbulences cʼest dangereux ?

Non! Les turbulences, ce nʼest pas dangereux… cela ne gène en rien lʼappareil. Quand vous prenez votre voiture et que vous roulez sur une route en gravier, cela fait trembler votre véhicule, mais ce nʼest en rien dangereux pour vous. Cʼest le même principe avec les avions, vous passez dans une zone avec un peu ou beaucoup de vent, lʼavion bouge, cʼest normal.

Aucun crash nʼa été causé par des turbulences, vous pouvez être tranquille si des secousses se présentent durant votre prochain vol.

Lʼavion, le moyen de transport le plus sûr ? Cʼest garanti ?

On ne peut pas vous dire que vous nʼaller pas mourir un jour, mais en tout cas vous avez de très faible chance de vous tuer en avion, voir dʼextrême petite chance. Il faut savoir que statistiquement lʼavion est le moyen de transport le plus sûr au monde! Nous sommes bientôt 7 milliards dʼhumains, on observe 600 et 800 morts par année en avion. Vous avez plus de chance de mourir dʼune grippe que de mourir à bord dʼun avion.

anxiete avion explication

Avion de FlyBe par Paul Bannwarth

Mais comme certains diraient, tout peut arriver, il suffit dʼun manque de chance…

En effet, si vous avez un accident en avion, cʼest que vous n’avez vraiment pas de chance. Plus il y a de crash, moins il y en a… cʼest paradoxale, mais quand un avion se crash, le problème est analysé, et corrigé par le constructeur ou la compagnie.

Soyez tranquille à bord dʼun avion, vous êtes dans un véhicule où il peut vous arriver le moins de chose. Soyez plutôt alerté par la voiture, qui est lʼoutil de mort principal dans le domaine des véhicules.

La sensation de chute à bord, cʼest quoi ?

Lʼavion freine ou descend, vous avez une impression de chute ? Votre corps est tiré subitement vers le haut, ce qui vous donne lʼimpression que votre coeur vous remonte dans la bouche… Cʼest normal, vous nʼêtes pas sur des rails ou sur une route, mais dans les airs…

Si cette sensation peut en effrayer certains ou susciter une certaine anxiété, il faut savoir que ce phénomène nʼa rien de risqué. Quand une voiture freine, votre corps part vers lʼavant, car vous perdez de la vitesse… en avion vous avez une deuxième sensation qui se rajoute au freinage… la descente, si un avion freine, une perte dʼaltitude est mit en relation… vous ressentez donc cette sensation inconnue, mais qui nʼest pas plus dangereuse quʼun coup de frein en voiture. Lʼavion freine encore plus avec les « spoilers » déployés, car il diminue la portance de lʼavion, en plus des volets (flaps). Le plus souvent les spoilers sont sortit une fois que lʼavion touche le sol, mais parfois durant la procédure d’atterrissage, le pilote peut sortir une partie des spoilers… cela baisse considérablement la vitesse et la portance de lʼappareil.

spoiler

On peut donc retenir que cette drôle de sensation est causée par un freinage ou/et une descente de lʼappareil.

Une autre cause de cette sensation peut être également mise en avant, cʼest le phénomène du trou dʼair… cʼest un changement dʼair chaud ascendant à lʼair froid descendant qui provoque le trou dʼair… impossible à prévoir, si cela vous arrive, le pilote nʼy est pour rien. Il se contentera de sʼexcuser (peut être).

Un atterrissage en douceur…?

Jʼai souvent entendu, et même dit, que le pilote avait posé son appareil en douceur. Cela rend heureux les passagers et leur montre quʼils ont été entre de bonnes mains. Jʼai parfois assisté à des atterrissages violents car lʼavion était trop rapide, ou descendait très vite… cependant jʼai assisté à des atterrissage très doux alors que le vent soufflait à 15nts.

avion-decollage

Il faut savoir que lʼatterrissage, ce nʼest pas simple du tout. Le pilote et son co-pilote doivent faire attention à beaucoup de paramètres, et il se peut que parfois vous touchiez le sol un peu violemment. Ceci peut être dérangeant pour le passager, mais ne vous met pas en danger, soyez rassuré!

Jʼespère que cette première partie vous aura plu. Nʼhésitez pas à me posez des questions en commentaire, via facebook ou twitter, que j’inscrirai dans un prochain article!

Dʼici là, bon vol!

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Alexandre Etzlinger

AlexEtz

Je m'appelle Alex, je suis un grand passionné d'aviation. Je souhaite en faire mon métier, je suis d'ailleurs sur la voix des études de pilote de ligne, une chose qui coûte cher malheureusement mais passionnante!

J'adore voyager. Et j'aime parler du monde de l'aviation, tellement peu connu des gens finalement. Pleins de préjugé ou de fausses idées hantes les pensées de beaucoup de passagers (lowcost, danger, technique, procédures, sécurités...). J'aime donner tord aux gens qui font fausse route en étant sûr d'avoir juste! :D