Le bad buzz : un nouveau type de réclamation

par Benjamin Antoine, , mise à jour
BA / BAW

Un voyageur a trouvé une solution pour se faire entendre auprès des services clients. Qui n’a jamais pesté contre un service client qui ne répond pas ? Hasan Syed a trouvé une nouvelle solution pour faire réagir la compagnie British Airways.

Don't fly BA, their customer service is horrendus.

76 800 tweets pour 1000 $

Le père du jeune homme, avait effectué sur British Airways un vol entre Chicago et Paris. Sauf qu’à l’arrivée, pas de bagage.

Après être passé par les différents moyens, Hasan Syed a décidé de marquer un grand coup. Il s’est offert un tweet dit sponsorisé. Après avoir déboursé 1000 $, il a envoyé 76 800 tweets d’un coup à des twittos du Royaume-Uni et de New-York : «Ne volez pas avec British Airways. Le service est horrible».

Le service client n’est ouvert que de 9h à 17h

Sans prendre conscience de l’impact sur l’image de la compagnie, British Airways a tout simplement répondu : «Excusez nous pour le délais de réponse. Notre page twitter est active de 09h à 17h. Merci de nous envoyer un message privé avec les références des bagages».

tweet bad buzz de Bristish

Le jeune homme n’a pas perdu pied en répondant : «Comment une entreprise de plusieurs milliards de dollars n’a pas la possibilité d’avoir un service média 7j/7 24h/24 ?»

Tweet Comment une entreprise de plusieurs milliards de dollars n’a pas la possibilité d’avoir un service média 7j/7 24h/24 ?

En ne se souciant pas de son image, British Airways a répliqué : «Nous ne pouvons vous envoyer de message comme vous n’êtes pas inscrit à notre compte. Si vous souhaitez notre aide, nous avons besoins de vos références bagages.»

Tweet nous avons besoins de vos références bagages

Ne croyant pas ce qu’il lit, #HVSVN a envoyé : «Jésus. Je me suis déjà inscrit à votre page. Vous ne vérifiez jamais ?»

Tweet Jésus. Je me suis déjà inscrit à votre page. Vous ne vérifiez jamais ?

Selon le site France info, Hasan a obtenu gain de cause. Est-ce que la compagnie va essayer de redorer son image ? Un espoirs pour que les transporteurs prennent réellement en considération les réclamations des passager ?

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Benjamin Antoine

HappyFlight

Ancien personnel navigant commercial (steward) sur court, moyen et long courriers, je garde une passion pour l'aérien.