J’ai testé pour vous, l’Ibis Budget de l’aéroport de Roissy. Une catastrophe !

par Benjamin Antoine, , mise à jour

Nouveau type d’article, le test des hôtels d’aéroports.

Le contexte

Sachant que je ne serais pas beaucoup dans ma chambre durant le Salon du Bourget, je cherchais un petit hôtel sans prétention. L’idéal ? Une chambre propre et un minimum de considération pour le client. Après des recherches, le meilleur rapport qualité prix pour la période semblait être proposé par l’Ibis Budget de Roissy.

La situation

Très bien situé, une navette assure le transfert vers l’aéroport mais attention l’attente peut être très longue (jusqu’à 40 minutes !). Un bus passe également pour rejoindre le centre commercial Aeroville. Il y a deux restaurants à proximité, un Courtepaille et un Hipopotamus.

Le prix

391€70 pour 5 nuits

L’arrivée

Rien à dire, l’accueil est vraiment charmant, souriant.

Les chambres

La première chambre

J’accède à ma chambre après avoir tapé le code d’accès. Manque de chance elle sent la cigarette. Ce n’est pas la faute de l’hôtelier si les fumeurs ne suivent pas les consignes.

On me change de chambre et là les choses se compliquent…

La seconde chambre

Une étiquette de bagage est collée sur l’encadrement du miroir, le mur est tâché, le sol ne semble pas tout neuf, enfin une première impression mitigée…

radiateur sale

mur de l'hotel

Je vais faire un petit tour d’inspection dans les toilettes, des poils trainent dans un coin et le WC ne semble pas vraiment être détartré régulièrement.

IMG_0505.JPG 11200900_431009443767045_310118047230987527_n

Je vais prendre une  douche, pas de gel disponible mais deux minis savonnettes. Une fois dedans le savon tombe sur une nouvelle touffe de poils, dans un coin encore tout sec… Je sors, les pieds mouillés (mais propres), et du noir se forme sur le sol, à chacun de mes pas (avec le mélange de l’eau sur mes pieds et de la crasse du sol)…

Je mets des chaussettes, blanches, elles collent au sol. Je les enlève au bout de deux minutes, elles sont noires ! Je regarde sous le lit, un tapis de poussière.

chaussette après quelques minutes de marche

Retour à l’accueil

Ne pouvant clairement pas rester dans cette chambre, je me rends à l’accueil afin de demander le remboursement des nuitées restantes et à changer une nouvelle fois de chambre pour cette unique nuit. L’employé va voir son responsable après que je lui ai montré mes photos, il accepte le départ le lendemain et le remboursement des autres nuits. Je dois juste me présenter me présenter le lendemain afin de le rencontrer pour connaître les modalités du remboursement.

La troisième chambre

Nouvelle chambre qui est effectivement plus propre sauf les deux coussins qui sont tous deux tachés !

IMG_0503.JPG

Le confort des chambres

C’est une chaîne low-cost, donc des prestations en conséquences.
La douche et le lavabo donnent directement sur la chambre. Deux petites savonnettes et deux goblets. Un lit double avec un lit superposé. Attention au dos, les matelas sont extrêmement durs. Une mini penderie pour accrocher quelques vêtements entre deux vols.

Le départ

Après une nuit vraiment inconfortable, l’heure du départ est arrivée.  J’emprunte l’ascenseur qui n’a visiblement pas été nettoyé depuis la veille. J’explique la situation à la personne de l’accueil. Elle va voir le manager et l’employé de la réception me dit » Il m’a dit qu’il faut envoyer un mail». Je dis un peu étonné » Il ne vient même pas me voir ? «… Sachant que son bureau est réellement à deux mètres. Après quelques négociations, je le vois arriver.

Je lui explique la situation.
Je n’ai pas le droit au moindre mot d’excuse mais à » Il fallait changer de chambre «. Je lui signale que j’en ai testé 3. Il me répond qu’il fallait encore changer !

Pendant ces deux minutes d’échange, je n’aurai pas le droit à un sourire ou à un mot gentil.

Le remboursement

Comme il me l’a été demandé j’envoi un mail accompagné de mon relevé de compte pour montrer que l’ensemble du séjour a bien été prélevé. N’ayant pas de nouvelle au bout de 8 jours, je reprends contact ( le 1er juillet) avec l’établissement. Je demande à parler au Manager ou à son adjoint. On me signale qu’ils sont occupés et on me demande plus de détails sur les raisons de mon appel. On me remet en attente et pour me dire que le chèque a bien été envoyé. Je demande quand et là j’entend le réceptionniste qui parle au manger qui est visiblement juste à côte de lui… Le chèque aurait  été envoyé en début de semaine, mais au 6 juillet, toujours rien (Soit 7 jours…)

Note : 5/20

Conclusion : Un hôtel qui serait idéal pour une nuit rapide entre deux avions. Malheureusement le manque d’entretien et le manque de considération du Manager envers le client me feront éviter cet établissement à l’avenir. C’est dommage pour l’équipe de réceptionnistes qui est jeune et motivée.

Mise à jour le 29/07/2015

Le service client maintient que l’envoi du chèque a bien été réalisé et que le délai pour le réceptionner est de trois semaines ! Je ne connaissais pas le tarif de La Poste «extra-lent»… Après plus de 20 jours d’attente, je recontacte le SAV qui me dit que le service a été relancé en urgence.  Une semaine après toujours aucune nouvelle ! Donc plus d’un mois pour envoyer un simple chèque…

Sans oublier le geste commercial qui m’a été proposé : 10% de réduction à valoir sur un prochain séjour chez Ibis Budget…

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Benjamin Antoine

HappyFlight

Ancien personnel navigant commercial (steward) sur court, moyen et long courriers, je garde une passion pour l'aérien.