Un vol supersonique Paris-New York en 3h pour 2023 ?

par Florian David, , mise à jour

Si le départ en retraite du majestueux Concorde avait laissé les hommes d’affaires et les amateurs de belles carlingues désemparés, voilà une nouvelle qui devrait leur remettre du baume au coeur. Il aura bientôt un digne successeur.

Avion boom

Une belle mécanique

Ce bijou, dont le premier vol d’essai est prévu fin 2017, s’appelle Boom. Cet avion supersonique, mis au point par Boom Technology, est un triréacteur qui a de l’allure. Effilé, élégant et profilé, il mesure 51 mètres de longueur pour 18,2 mètres d’envergure. Il peut transporter 45 personnes, atteindre la vitesse de Mach 2,2 et sa distance de vol maximale est de 8334 km. Largement constitué de matériaux composites, il utilisera des moteurs « Medium-bypass turbofan » sans postcombustion. Ses performances n’auront donc rien à envier à sa physionomie, puisqu’il sera plus rapide que le Concorde et pourra relier New York à Londres en 3h15. La côte Est ne sera pas en reste et des vols San Francisco-Tokyo en 5h30 ou Los Angeles-Sydney en 6h45 sont prévus.

Un programme un brin serré

Le démonstrateur XB-1, surnommé Baby Boom en raison de sa taille, puisqu’il mesure un tiers du modèle final, doit effectuer les essais en vol fin 2017 dans sa base à l’aéroport de Denver-Centennial. Il se limitera aux vols subsoniques. Les vols supersoniques étant interdits au dessus du territoire américain (ils ne sont autorisés qu’au dessus de l’eau), le décollage et le vol jusqu’à la zone maritime s’effectuera à vitesse subsonique. Il doit ensuite rejoindre la base de The Spaceship Company, puis à la base Edwards de l’US Air Force pour les essais en vols supersoniques. La mise en service est prévue pour 2023, mais personne ne semble vraiment croire à ce calendrier.

Classe Affaire only

Que l’échéance soit tenue ou pas, la clientèle ciblée, c’est le voyageur d’affaire, puisque le prix du billet aller avoisinera les 2500 dollars, et tant pis pour le globe-trotteur supersonique. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour demain et, pour l’instant, on se contentera bien d’un vol de 7h pour traverser l’Atlantique. Et si on trouve que c’est vraiment trop long, on peut toujours surfer et écumer les sites d’agences de voyage ou suivre un bon blog sur New York pour voyager un peu.

Vous allez adorer

A propos de l'auteur Florian David

Florian de What The Flight

Je suis le fondateur du site What The Flight. Passionné d'aéronautique et webmaster, je m'occupe du site depuis maintenant 8 ans. J'adore la nature et les réseaux sociaux.

I am the founder of What The Flight. I created the site 8 years ago. I love nature and social networks.