Découvrez la vie d’une hôtesse de l’air ou d’un steward (PNC) de la formation à ses premiers vols

par Benjamin Antoine, le 19 octobre 2015

S’il y a encore quelques métiers qui peuvent faire rêver, celui de personnel navigant commercial (PNC) en fait parti. Quelles sont les études minimum ? Il y a-t-il un diplôme obligatoire ? Comment se passe une journée type ?

Hôtesses de l'air chez Air France

Hôtesses de l’air chez Air France / Pic : AirFrance

PNC, PNT c’est quoi ?

Le PNC ou personnel navigant commercial est une partie de l’équipage constituée des hôtesses de l’air ou stewards. Là en priorité pour s’assurer de votre sécurité, ils s’occuperont également de vous rendre le voyage le plus agréable possible.

Poste de pilotage d'un Boeing 787, lieu de travail des PNT / Pic WhatTheFlight

Poste de pilotage d’un Boeing 787, lieu de travail des PNT / Pic WhatTheFlight

Le PNT ou personnel navigant technique est représenté par les pilotes.

La visite médicale, une première étape

Avant de se lancer à la conquête des airs, chaque candidat devra passer une visite médicale.
Cette première étape se passe dans des centres spécialisés, appelés Centre d’Expertise Médical du Personnel Navigant (CEMPN). Répartis sur toute la France, les CEMPN peuvent être privés ou militaires.

Accès au CEMPN de Toulouse

Accès au CEMPN de Toulouse

Pendant cette longue matinée, plusieurs examens seront
effectués :
1. Une prise de sang
2. Une analyse d’urine, avec un contrôle anti-drogue
3. Un électrocardiogramme (ou ECG).
4. Un contrôle de la vision
5. Un contrôle de l’audition
6. Une radio des poumons. Attention certains centres demandent qu’on la ramène.
7. Une consultation généraliste

Si vous n’avez pas de soucis, cette visite sera valable deux ans. En cas de troubles, le médecin chef peut vous déclarer inapte temporaire ou définitif. Pour les pathologies les moins graves, la durée de validité peut être réduite pour effectuer un contrôle (dans 3 semaines, 6 mois, un an…). En cas d’arrêt maladie de plus de 3 semaines, une visite de reprise est obligatoire.

Visite medicale

Visite medicale via PNC-contact

Attention, cette première visite est à votre charge.
Elle coûte selon les centres entre 350 et 450€. Une fois en compagnie, si vous passez votre visite de contrôle pendant un contrat, elle sera prise en charge par votre employeur.

La Cabin Crew Attestation

Pour faire PNC en France pas besoin d’avoir fait de longues études (bac minimum) cependant il faut obligatoirement passer la Cabin Crew Attestation (CCA). Cette formation, souvent prise à la légère par les candidats, s’effectue dans des centres privés un peu partout en France. Elle est composée de deux parties : une théorique et une pratique.

Couverture d'un bouquin de révision sur les urgences médicales à bord de l'Insitut Mermoz

Couverture d’un bouquin de révision sur les urgences médicales à bord de l’Insitut Mermoz

La théorie

La théorie dure environ environ 2 à 3 semaines (+/- 105 heures de cours). Le planning peut se répartir ainsi :

- 6 jours de formation à la sécurité.
- 6 jours de formation au secourisme (tri des blessés en cas de crashs, accouchements, fractures…)
- 2 jours de formation au crew ressource management (facteurs humains et cohésion des équipages).
- 1/2 journée de formation aux matières dangereuses.
- 2 jours de préparation aux tests.

Salle de l'institut Mermoz pour le CCA théorique

Salle de l’institut Mermoz pour le CCA théorique

L’examen final est composé de 70 questions (QCM) à faire en 1h45. Pour être admis, il faut au minimum un score de 75%.

La pratique

Si la théorie peut paraître simple, la pratique est bien plus complexe.

En 6 à 8 jours (56h de cours), l’élève devra apprendre à maîtriser l’utilisation du matériel d’urgences (balises et fusées de détresses, défibrillateur, oxygène, les extincteurs…) mais également à effectuer des massages cardiaques, extraire des passagers, réaliser des attelles avec les moyens du bord…

La piscine et le feu-fumée

Pour la réussite de la pratique, deux tests stressants sont réalisés, la piscine et le feu fumée. Pour le passage de la piscine, le futur PNC devra réaliser plusieurs tâches. Chaque étape est chronométrée.

- Sauter dans l’eau avec un gilet de sauvetage
- L’enfiler et le gonfler en ayant pas pied
- Tracter une personne inconsciente sur 25 mètres
- Grimper dans un canot de sauvetage et faire grimper un autre candidat

L’exercice feu-fumée comporte plusieurs parties.

Cagoule de protection respiratoire en cas de fumée toxique

Cagoule de protection respiratoire en cas de fumée toxique / Pic : Pnc-Contact

Le candidat entre dans une maquette d’avion enfumée (on y voit vraiment rien). Il doit trouver la cagoule respiratoire et s’en équiper. Traverser la cabine et faire une annonce audio. Sortir de l’avion par la porte arrière. Il a une minute pour effectuer ses différentes tâches. Il doit ensuite se rendre dans une autre pièce pour éteindre un feu en hauteur et un feu bas.

Le prix

Il faut compter environ 1800€ pour l’ensemble de la formation.
Dans certaines situations des exonérations de frais peuvent être possibles. Renseigez-vous auprès de Pôle emploi ou de votre centre de formations.

Quoi faire si on rate le CCA

Hôtesse et steward chez EasyJet / Pic : EasyJet

Hôtesse et steward chez EasyJet / Pic : EasyJet

Si vous n’avez pas le CCA vous avez toujours la possibilité de postuler dans les compagnies étrangères comme EasyJet, Emirates ou encore Qatar

Le Toeic

En France, de plus en plus de compagnies exigent le Test of English for International Communication (TOEIC) pour les candidats à un poste de personnel navigant commercial.

Logo officiel du Toeic

Logo officiel du Toeic

Ce test organisé dans des centres agrées à pour but de garantir à la compagnie un niveau minimum en Anglais. Les employeurs exigent des scores entre 730 et 760 points sur 990. Il faut compter entre 80 et 100€

Les sélections

Après avoir envoyé un dossier de sélection, le futur PNC sera appelé pour une journée de sélection. Costume de rigueur pour les hommes et tailleur pour les femmes. La présentation doit être parfaite, leur avenir se joue en quelques heures.

Généralement, les journées sont découpées de manières plus ou moins similaires. A l’arrivée, une présentation de la compagnie sera réalisée et les différentes pièces demandées seront ramassées (CCA, visite médicale…). Ensuite, plusieurs groupes seront formés et commenceront les différents tests. Au programme de cette journée :

- QCM de secourisme et de sécurité
- QCM de culture générale
- Test d’anglais écrit et oral
- Entretien de groupe
- Un premier entretien individuel

Si vous avez réussi les différents tests, bravo ! Certaines compagnies effectuent un second entretien individuel avec un chef, quelques jours après.

L’intégration

Tout n’est pas encore gagné. Le stagiaire doit maintenant suivre une formation qui va de 5 jours à 4 mois pour les compagnies les plus sérieuses. Cette période de cours sera principalement consacrée à la sécurité et au secourisme. Des tests vont ponctuer les entraînements. Attentions ils peuvent encore être éliminatoires.

Entraînement chez Singapore Airlines

Entraînement chez Singapore Airlines

Durant cette formation, une partie pratique permettra d’approfondir l’utilisation des défibrillateurs, des extincteurs, le maniement des portes, les toboggans d’évacuation et toutes les procédures de secourisme et d’urgences. Certains transporteurs organisent même des stages commando !

Formation au sein de la compagnie Garuda Indonesia / Pic via Careerflightpath

Formation au sein de la compagnie Garuda Indonesia / Pic via Careerflightpath

Chaque année, une remise à niveau sur une semaine sera effectuée dans la compagnie. Il sera accompagné d’un contrôle en vol. Cet examen, qui se passe sur une rotation complète (un aller-retour) en moyen-courrier ou sur un trajet pour un long-courrier, comprend une analyse complète du niveau commercial du PNC ainsi qu’une série de questions sur les équipements de sécurité de l’appareil et sur les procédures d’urgences en vigueurs.

Passenger adress à bord d'un avion de Qatar

Passenger adress à bord d’un avion de Qatar / Pic : WhatTheFlight

Comment se passe une journée type sur moyen-courrier ?

Beaucoup de voyageurs se plaignent souvent d’avoir à faire à un équipage fatigué ou alors sont choqués de voir qu’une rangée (ou plus) est réservée au repos de l’équipage. Mais comment se passe une journée type de personnel navigant commercial (PNC) sur un vol moyen courrier ? Quels sont les imprévus possibles ?

Suivons une journée d’un PNC heure par heure

Nous allons détailler heure par heure une journée telle que la vivrait un PNC lors de la rotation Paris Orly – Taba – Marsa Alam – Paris Orly.

Heure de briefing : 4h30 / Décollage prévu : 06h00 / Retour prévu : 19h00. Durée totale de la journée de travail : 14h30

03h00 : Il est l’heure de se lever et de se préparer pour une longue journée.

04h30 : Briefing de l’équipage dans les locaux de la compagnie. Les spécificités du vol sont détaillées : passagers handicapés, repas spéciaux, rappel des procédures de sécurité…

05h10 : Arrivée à l’avion. Contrôle des équipements de sécurité, vérification du chargement des prestations et contrôles de sûreté.

Galley d'un Boeing de Qatar

Le galley. Zone où l’équipage prépare les repas / Pic : WhatTheFlight

05h40 : Début de l’embarquement. Aujourd’hui 178 passagers dont 4 personnes à mobilité réduite et 5 enfants non accompagnés. Beaucoup de passagers voyagent en groupe. Ils prennent beaucoup de temps pour s’installer et discutent entre eux. Il faut penser à réaliser les briefings des personnes installés à côté des enfants non accompagnés et à expliquer le fonctionnement des équipements de sécurité aux deux passagers malvoyants.

06h00 : Tout le monde est installé mais il manque deux passagers. L’avion ne peut pas partir car ils ont des bagages dans la soute.

06h15 : Déjà 15 minutes de retard. Les passagers qui se promenaient dans les boutiques sont assis et attachés, l’avion peut commencer à rouler. Les hôtesses et stewards effectuent les démonstrations de sécurité.

06h30 : Accélération-arrêt sur la piste de décollage. Suite à une alarme dans le cockpit, l’équipage technique décide d’arrêter le décollage afin d’effectuer des contrôles supplémentaires.

07h00 : Nous voilà dans les airs. Il y a pas mal de turbulences, quelques passagers poussent des petits cris, un autre est entrain de vomir… Un vol qui ne sera pas de tout repos.

07h30 :  Les turbulences se sont calmées. Les hôtesses et stewards peuvent se lever. Vente des écouteurs et distribution des cartes de douane.

07h50 : Début du premier tour de repos pour deux PNC et un pilote. Le temps de repos sera d’une heure. Mais le sommeil sur moyen-courrier est difficile à trouver. Les passagers mangent au même moment, les chariots passent dans les allées…

07h50 : Début du premier film, un passager à des écouteurs qui ne fonctionne pas. Le trou est bouché par des cure-dents.

08h00 : Distribution du petit-déjeuner. Petits plateaux avec une sélections de boissons chaudes.

Petit déjeuner à bord de British Airways

Petit déjeuner à bord de British Airways

08h10 : De nouvelles turbulences viennent interrompre le service. Le pilote ordonne à l’équipage de s’assoir et s’attacher. Ceux en repos ne dorment toujours pas.

08h50 : Le vol reprend son cours normal. Les deux PNC du premier tour de repos sont réveillés et deux autres prennent la place. Le service reprend.

09h00 : Une passagère affolée vient voir un steward. Un passager s’est évanoui sur son siège.

09h01 : Le steward extrait le passager de son siège et le tire jusque dans le galley (zone cuisine). Il réalise un contrôle de ses constantes vitales. C’est un malaise, le passager est mis en position latérale de sécurité. Le SAMU qui a été joint par radio autorise la poursuite du vol jusqu’au Caire. Les services de secours sont prévenus à destination. Le passager sera pris en charge dès l’arrivée de l’appareil. Un contrôle continu est effectué discrètement par l’équipage. Les tours de repos sont annulés.

10h00 :  Des passagers se plaignent de ne pas avoir de couvertures à disposition. Le tour opérateur ayant choisi de ne pas en proposer, il n’y en a pas à bord.

11h20 : Encore 35 minutes avant l’arrivée.  Préparation de la cabine pour l’atterrissage. Plus aucun bagage ne se trouve au niveau des issues de secours. Les allées et les WC sont libres.

7 heures se sont déjà écoulés depuis le début du briefing

11h55 : Arrivée de l’appareil. Les pompiers prennent en charge le passagers qui s’est évanoui pendant le vol. Ensuite 90 passagers débarquent et 78 doivent remonter à bord.  Afin de s’assurer que seules les personnes ayant pour destination le Caire descendent, l’équipage vérifie les cartes d’embarquement. Malheureusement, des passagers sensés rester dans l’avion se lèvent ce qui ralentit la descente des autres (10 minutes de retard supplémentaires).

12h20 : Une équipe de ménage monte à bord afin d’effectuer un petit nettoyage de la cabine et surtout du vomi.

12h30 : L’embarquement des 30 passagers commence. Les pleins de carburant sont en cours. Les passagers doivent donc rester assis et ceinture détachée et l’équipage en alerte au cas où un départ de feu se produirait.

Plein de kérosène en cours

Plein de kérosène en cours / Pic : Rama

12h50 : L’avion décolle pour un court vol d’1h10. Pendant ce temps, un verre d’eau est servi aux passagers. Un passager se plaint de ne pas avoir à manger. Aucun autre incident à signaler.

13h50 : Nous voilà déjà à Marsa Alam. L’ensemble des passagers a été débarqué. Un grand ménage est en cours.

14h10 : L’embarquement débute. Pour ce dernier vol de la journée, seulement 55 passagers prendront place à bord de ce Boeing 737-800 de 189 sièges.

Cabine d'un Boeing 737

Cabine d’un Boeing 737 / Pic : Boeing

14h35 : Tous les passagers sont installés. Cependant, la plupart n’ont pas respecté les places attribuées. Le centrage de l’appareil n’est pas bon. Lorsqu’il  est trop vers l’avant, l’avion risque de mettre trop de temps pour décoller, et une sortie de piste est envisageable (cas extrême).

14h50 : Le centrage est ok. L’équipage commence les démonstrations réglementaires de sécurité. L’avion décolle. Un début de vol sans incident.

17h00 : Une alarme incendie retentit dans le galley arrière. Un passager est surpris entrain de fumer dans les WC. La compagnie applique une tolérance 0 pour ce genre d’incident. La police est prévenue. Le passager sera arrêté et des poursuites seront engagées.

Aéroport d'Orly de nuit

Aéroport d’Orly de nuit / Pic : WhatTheFlight

19h59 : Arrivée à l’aéroport de Paris Orly avec 59 minutes de retard sur le planning de la journée. La passerelle met du temps à être mise en place.

20h20 : La police arrête le passager. Les autres passagers peuvent descendre. L’équipage vérifie que rien de suspect n’a été oublié à bord. Direction le siège de la compagnie.

20h50 : Fin de journée…

Conclusion

La vie de PNC n’est pas de tout repos. Mais heureusement qu’il est ponctué de bons moments, de voyages, de rencontres… Avant de vous lancer dans l’aventure, il faut être sûr d’avoir une réelle passion pour l’aérien, sinon vous serez vite usé.

Vous allez adorer