Qu’est-ce qu’un charter ?

par Florian David, le 12 février 2016

A l’approche des vacances d’été, beaucoup d’entre vous se posent des questions au sujet des vols charters (appelé aussi vol nolisé). Est-ce aussi sûr que les compagnies dites «régulières» ? Le confort est-il aussi horrible que ce que l’on peut lire ?

Travel air service

Les éléments de réponse qui suivent concernent les compagnies des pays occidentaux (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, USA…).

Qu’est-ce qu’un vol charter ?

Un vol charter est un appareil qui est loué à une compagnie aérienne. Cette compagnie aérienne peut être classique comme Air France ou Lufthansa ou spécialisée dans les vols charters comme Air Berlin. La location concerne une période donnée et une destination donnée. L’appareil peut être affrété par un voyagiste ou une entreprise. Les voyagistes ou tour opérateur sont plus communément appelés agence de voyage: Club Med, Marmara, Kuoni…

Les entreprises susceptibles de faire appel à des compagnies aériennes sont généralement de très grandes structures comme des chaînes de télé, des clubs de foot… Il se peut qu’on retrouve à bord d’un même avion des passagers ayant acheté leur billet chez des voyagistes différents.

Qui peut faire des vols charters ?

Toutes les compagnies peuvent faire des vols charters. Ca peut être une compagnie spécialisée dans ce secteur (comme Hermes Airlines), une compagnie low-cost ou une compagnie régulière (comme Air France, c’est moins fréquent mais ça arrive).

Pourquoi les billets d’avion charter ne sont pas chers ?

Les taxes

Pour payer moins de taxes, les vols charters partent généralement très tôt ou à l’inverse très tard, là où elles sont les moins importantes. Pour les faire baisser, ils utilisent généralement des terminaux légèrement moins bien équipés (au niveau confort), comme le terminal 3 de l’aéroport de Roissy.

Pour diminuer les frais d’aéroport l’avion sera rarement au contact. C’est à dire que l’appareil sera garé au large et qu’il faudra prendre un bus pour le rejoindre (ou à pied dans certains aéroports).

Souvent il y moins de comptoirs d’enregistrement. Toujours dans une idée de réduction des coûts.

Les appareils

Pas de miracle, pour faire des vols pas cher, on installe le maximum de sièges à bord.
Sur les gros porteurs on peut arriver jusqu’à 100 passagers de plus en supprimant les classes supérieurs.

avion-charter-hermes

La maintenance est généralement bien assurée. C’est bête à dire mais ils savent que si par malheur un avion venait à disparaître ce serait la fin de la compagnie. C’est pour ça qu’ils préfèrent avoir un vol retardé qu’un avion qui part en mauvaise état.

Pour remplir les avions, le personnel n’a souvent pas de crew-rest. C’est à dire de lieux de repos (couchettes) à l’écart des passagers. Il se repose sur des sièges passagers qui sont réservés. Ils sont alors séparés par des rideaux. En effet, sur long courrier et certains moyens courriers, la réglementation impose des tours de repos à l’écart des passagers.

Il n’y a souvent pas d’écrans individuels car l’entretient est souvent assez cher. Les boîtiers sous les sièges sont soumis aux coups de pieds des passagers.

Le service à bord

A bord de ces vols, le service est généralement réduit.
Sur les vols moyens-courriers, les tours-opérateurs choisissent de plus en plus souvent de faire tout payer.
Sur long-courrier, les boissons alcoolisées, sont généralement payantes.

Les tours-opérateurs (TO)

Une compagnie aérienne n’est pas payé en fonction du remplissage (vol charter).
Les tours-opérateurs achètent des blocs de sièges.

Par exemple un avion doit faire Paris-Montréal en charter.
A son bord il peut y avoir 3 TO différents.
Un premier qui achète 250 sièges, le second qui achète 100 sièges et le suivent qui prendra seulement 5 sièges.

Après c’est à eux (les TO) de se débrouiller pour rentrer dans leurs frais en faisant appel à des Brokers pour vendre les dernières places.

Il y a-t-il une différence au niveau de la sécurité ?

Chaque pays a une autorité de tutelle pour le secteur aéronautique. En France c’est la Direction Général de l’Aviation Civil (DGAC). Aux USA, elle se nomme Federal Aviation Autority (FAA).
Ces autorités sont chargées de surveiller l’application de la réglementation du pays par l’ensemble des compagnies (régulières ou charters). En cas d’infraction, elle risque une amende, l’immobilisation de son appareil ou au pire le retrait de sa licence.

De plus, les compagnies charters sont généralement de petites tailles vis à vis des majors.
Les plus grandes ont plus de 200 appareils (jusqu’à 600 pour les plus grandes), tandis que les petites compagnies varient entre 1 et 10 appareils. Elles savent pertinemment qu’un crash leur sera fatal. En effet, les journaux en feraient leurs gros titres pendant plusieurs semaines, les voyageurs déserteront ses avions et la faillite arrivera.

Même si il est vrai que souvent leurs cabines ne sont pas des plus modernes, elles investissent massivement dans la sécurité des passagers.

Aurons-nous à manger ?

Il est important de savoir que les prestations proposées à bord sont sélectionnées par l’intégralité des voyagistes présents à bord. Ce n’est donc pas la compagnie aérienne qui décide. Ainsi avec un tour opérateur vous aurez le droit à un plateau très copieux, et en reprenant la même compagnie avec un autre voyagiste vous aurez peut être un petit plateau léger.

Les différents types de prestations

Buy On Board (ou BOB)

Vous aurez généralement à disposition une petite carte proposant une série de produits (boissons, sandwichs, confiseries…). Leurs prix pourront vous sembler assez élevés (par exemple un sandwich à 5€). A l’exception de quelques compagnies, vous n’aurez pas de verres d’eau gratuitement, il vous faudra acheter une bouteille pour environ 3€.

Une collation

Généralement composé d’un sandwich et d’une boisson (froide et chaude), vous aurez parfois une petite madeleine et un yaourt en accompagnement.

Exemple de collation charter

Un petit déjeuner

Si vous voyagez avec un tour opérateur d’assez haut de gamme (Club med, Kuoni…) vous aurez une barquette type petit déjeuner français (confiture, pain, croissant, yaourt…). Dans le cas contraire, vous aurez une petite viennoiserie. Vous aurez généralement droit à une boisson chaude et une froide.

Un repas froid

C’est un repas servis sur un plateau. Vous aurez dessus: une plat froid (salade ou autre), une salade verte, un fromage et un dessert.

Un repas chaud

Il est composé de la même manière qu’un repas froid, sauf qu’un plat chaud remplacera la salade. Ces plats chauds peuvent êtres des pâtes bolognaise, de la dinde avec du riz et des légumes…

Exemple de repas chaud

Un repas spécial

Si vous désirez un repas spécial, il vous faudra le commander dès la réservation. Certaines compagnies vous feront payer un supplément de l’ordre de 10€. Bien entendu, ce service n’est pas disponible sur les vols BOB.

Un menu bébé

Certaines compagnies pourront vous proposer des petits pots. Cependant, cette option est assez rare, donc il est vraiment très important (surtout sur long courrier) de ramener de la nourriture, de quoi faire un biberon. Les micro-ondes n’étant pas autorisés à bord des avions, le personnel pourra vous réchauffer vos préparations au bain-marie.

Les différents types de vols

Long courrier (LC)

Durée de la période en croisière supérieur à 6h.

Moyen courrier (MC)

Durée de la période en croisière entre 1h30 et 6h.

Court courrier (CC)

Durée de la période en croisière inférieur à 1h30.

Les différents types de prestations selon les types de vols

Sur un court courrier

Si le temps le permet, une prestation BOB vous sera proposée sinon vous aurez le droit à un verre d’eau.

Sur moyen courrier

Deux possibilités s’offrent à vous. En partant avec un tour opérateur assez haut de gamme, vous aurez soit un petit déjeuner ou un repas froid. Dans les autres cas, une prestation BOB vous sera proposé.

Sur long courrier

Peu de temps après le départ, un repas chaud vous sera proposé. Deux heures avant l’arrivée, une collation ou un petit-déjeuner sera distribué.

Les boissons

Sauf exception, les alcools seront payants. Les softs (jus d’orange, boissons gazeuses) sont normalement gratuits. Cependant, gardez à l’esprit que les boissons gazeuses, vous donneront des ballonnements. Pour les boissons alcoolisées, un verre en vol est équivalent à deux verres au niveau des effets sur l’organisme. Ces phénomènes sont dûs à l’altitude de la cabine, qui est maintenue à environ 3000 mètres.

L’heure du service

L’heure du service sur long courrier pourra vous surprendre. Même en décollant à 15h00, vous pourrez « déguster » un repas. En prenant compte du décalage horaire, vous réaliserez qu’il sera proche d’une heure classique pour un repas.

Qu’en est-il du confort ?

Généralement, le nombre de sièges installés est proche du maximum autorisé par le certificat de navigabilité. Ainsi dans un Airbus 320, vous aurez 180 sièges dans les charters ou low-cost contre 168 chez Lufthansa. Il faut noter que les nouvelles cabines de plusieurs majors (en moyen courrier) possèdent de nouveaux sièges qui ne s’abaissent plus et qui n’offre plus la possibilité de s’incliner. Ainsi, vous aurez une sensation d’espace.

Cabine A320

Le système audio vidéo

L’installation d’écrans télés individuels représente un investissement hors-norme pour des compagnies qui possèdent une dizaine d’appareils. En effet, il faut changer l’intégralité des sièges de la cabine, ce qui représente plusieurs millions d’euros.

De plus, les pannes sont plus fréquentes. En effet, un petit boîtier se trouve sous chaque siège (sauf les systèmes les plus modernes qui sont intégrés dans le siège), et il est soumis à beaucoup de petits coups de pieds qui lui sont souvent fatal.
Il faut noter que la plupart du temps, sur les vols moyens courriers, vous devrez payer 2 voir 3€ pour avoir une paire d’écouteurs.

Tablette

Si jamais vous avez un siège qui présente une tablette instable, rien ne sert de s’énerver. L’équipage de cabine le notera dans le « Cabin Log Book ». Ainsi, elle sera réparée avant le prochain départ.

Malheureusement bien souvent, les voyageurs s’en servent pour changer leurs bébés, poser leurs pieds dessus (quand ils ont assez de place), poser des valises alors qu’elles ne sont que fait pour supporter le poids d’un plateau, voir d’une tête appuyée dessus pour dormir. Il en est de même pour les poses gobelets qui ont presque disparu de l’intégralité des flottes.

Toilettes

Même si cela peut paraître accessoire, il est important de savoir que les toilettes sont nettoyés à chaque escale. Si une fois en l’air, vous tombez sur des sanitaires pas très propres, c’est probablement que le passager précédent était un peu maladroit.

Toilette

Conclusion

Même si le confort peut paraître rudimentaire sur les vols charters, les compagnies régulières s’en rapprochent de plus en plus et cela tout en gardant des tarifs plus élevés.

Vous allez adorer