Voyagez avec un enfant en avion

par Benjamin Antoine, le 19 octobre 2015

Voyagez avec un enfant en avion est un moment stressant pour les parents et un moment magique mais fatigant pour les enfants. Comment ce passe le voyage avec un enfant ?

Enfant ou bébé ?

Dans la plupart des compagnies aériennes, les bébés sont des passagers qui ont moins de deux ans. Au-dessus et jusqu’à l’âge de 12 ans (généralement), ils seront considérés comme des enfants.

Ours pour enfant dans un avion

Les bébés : comment sont-ils accueillis à bord ?

A-t-on le droit de s’installer à n’importe qu’elle place ?

Pour des raisons de sécurité, certaines places vous seront interdites. Il s’agit de toutes les places situées au niveau des issues (et dans certaines compagnies sur toute la rangé des issues). La raison est simple, en cas d’évacuation d’urgence une personne avec un bébé mettra plus de temps à être apte à sortir qu’une personne seule. Et ce n’est aucunement une discrimination, la règle est la même pour les personnes âgées, handicapés, en surpoids extrême… Il est possible qu’au moment de l’enregistrement, il n’y prête pas attention, mais une fois dans l’avion vous serez invité à changer de place. Si c’est le cas n’essayez pas de protester. Les bébés y sont interdits. Si vous refusez catégoriquement, vous risquerez d’être débarqué et remis aux forces de police.

Lors des phases de décollage et d’atterrissage

Il existe deux possibilités pour les bébés :

1. Vous n’avez payé qu’un tarif réduit ou votre bébé voyage gratuitement : il voyagera sur vos genoux. Certaines compagnies vous fourniront une ceinture pour celui-ci. Elle n’est pas obligatoire dans tous les pays. Cependant, si on vous la donne, vous êtes tenus de l’utiliser.

2. Vous avez acheté un siège plein tarifs: Certaines compagnies autorisent l’installation de siège auto. Les modèles acceptés à bord sont très réduits. Demandez la liste des marques acceptées à bord en téléphonant à la compagnie. Ne pensez pas que nous faisons cela pour vous embêter et jouer aux gendarmes. Il peut arrivé des situations où un siège auto non adapté peut se transformer en objet volant mortel pour les autres comme lors de remise des gaz, arrêt décollage, freinage d’urgence. Ces évènements sont plus fréquents que ce que l’on pense.

bebe

Durant la croisière

Là aussi, le vol peut se passer de plusieurs façons:

Sur les appareils gros porteurs, les compagnies proposent généralement aux parents avec des enfants en bas âge d’installer des berceaux. Selon les appareils, ils peuvent s’accrocher au plafond ou sur les parois. Ils peuvent y rester en croisière sauf en cas de turbulences. Si vous ne pouvez avoir accès à un berceau, il vous faudra passer le vol avec votre bébé sur les genoux.

berceau bebe

Certains passagers, pas très respectueux des autres voyageurs et des membres d’équipages changent leurs bébés à même les sièges. Tous les avions possèdent normalement au moins 1WC avec une table à langer. Sur certains vols, les équipages ont en stock quelques couches, mais c’est de plus en plus rare, alors pensez à en prendre deux trois de plus qu’en temps normal.

Pour manger, les équipages pourront vous réchauffer des biberons ou des petits pots. Comme il n’y a pas de micro-onde dans les avions, ils le feront au bain marie. Le temps de chauffe est d’environ 20 minutes. Les compagnies proposent fréquemment des petits pots en dépannage, mais là encore ce n’est pas une règle sur tous les vols.

Pour tous les passagers et encore plus pour les bébés, les phases de décollage et d’atterrissage sont des moments éprouvants. Pour pallier à ce souci, l’idéal est de prendre une tétine. Même s’ils ne sont pas habitués à en avoir une, cela les obligera à déglutir et ainsi leurs petites oreilles seront moins douloureuses.

Vous pouvez lire l’avis de Florian lors de son vol avec son bébé avec la compagnie aérienne Air France vers Los Angeles et qui ainsi testé les nouveaux services annoncés par la compagnie pour les jeunes voyageurs. Vous y trouverez des conseils utiles.

Voyagez avec un enfant

Pour les enfants, le voyage en avion est un moment exaltant, mais au bout de 15h d’éveil, ils seront évidemment fatigués. Cependant il est possible d’éviter les situations de crises.

bebe dort

Les passagers d’un âge supérieur à 2 ans sont considérés comme des enfants et doivent voyager sur un siège à eux. Cela pendant les phases de décollage, d’atterrissage et de turbulence. Le personnel a pour responsabilité de faire appliquer cette procédure.

Selon les vols, il vous sera proposé un repas spécial enfant.

Il est possible que votre enfant ait une certaine appréhension à prendre l’avion, cela est tout à faire normal. L’avion est un moyen de transport extraordinaire, mais pas commun. Afin de le rassurer, il existe deux solutions: il existe des bouquins pour enfants qui explique comment ce passe le voyage aérien (la valise, l’aéroport, l’avion…), ils sont disponibles en librairie.

L’autre option est de regarder des vidéos sur internet. Vous pouvez par exemple regarder ces vidéos: Thomson safety demo, les contrôles sécurités, le décollage d’un avion (la vue), le poste de pilotage… Avant de les montrer, regardez-les pour les comprendre et pouvoir mieux expliquer à votre enfant. Et au passage pour contrôler qu’elle ne risque pas de lui faire plus peur.

Thomson Airways Safety Video 2009

Une fois à l’aéroport, pourquoi ne pas faire un petit détour dans un des magasins pour acheter un petit cadeau? Un magazine, une petite peluche, un jeu de société de voyages… Ainsi, il verra qu’il n’a aucune raison d’être stressé vu que ses parents lui font un cadeau.

Une fois dans l’avion, si votre enfant à moins de 12 ans, vous ne pourrez généralement pas avoir accès aux sièges situés au niveau des issues.

Pour le décollage et atterrissage, les accoudoirs doivent être obligatoirement baissés. Si un accident venait à se produire, ils permettront de vous accrochez tandis que relevez ils se transformeront en éléments mortels.

Afin d’éviter le désagrément des oreilles bouchées (et si il a l’âge bien sûr), donnez-lui une sucette, il sera obligé de déglutir fréquemment.

Faire voyager un enfant seul

Faire voyager un enfant seul est possible, mais il y a un âge minimum obligatoire. Il varie généralement entre 4 et 7 ans.

Même si cela est possible par internet, je vous conseillerai de faire la réservation par téléphone. Afin d’avoir les détails des procédures de la compagnie.

Avant de partir à l’aéroport, n’oubliez pas de lui faire emporter une carte d’identité ou passeport selon la destination. Et au besoin, rajoutez une autorisation de sortie de territoire. Et comme si vous voyagez avec lui, mettez lui son doudou, un coloriage ou autre. Si votre enfant appréhende la séparation, rajoutez une petite photo de la famille, ça pourrait éviter une petite crise de larmes dans l’avion.

Une fois à l’aéroport, présentez-vous au comptoir d’enregistrement. A ce moment-là, il vous sera remis une série de papier à remplir. Sur ces papiers, il vous sera demandé le nom-prénom… de la personne qui viendra chercher l’enfant à l’arrivée. Ces informations seront contrôlées à l’arrivée. Et si la personne n’est pas la bonne, l’enfant sera normalement mis en sécurité jusqu’à l’arrivée de la bonne personne (et vous serez logiquement prévenue). Le tout sera à mettre dans une petite pochette (fournit) et à accrochez autour du cou.

L’enfant sera pris en charge par une hôtesse. Il sera amené jusqu’à la porte d’embarquement ou dans des salles de jeux réservés aux enfants non accompagnés.

Les enfants seront embarqués en priorité dans l’appareil. Ils seront (généralement) placés côté allée et à côté d’une femme.

Ils débarqueront en dernier afin d’être amenés par une hôtesse chercher son bagage. Et «rendu» à la personne désigné par les parents.

La personne accompagnant le voyageur à l’aéroport devra patienter dans l’enceinte de l’aéroport jusqu’au décollage de l’avion (à cause des retards et annulation possible.)

Rappel

Ne pas oublier avec un bébé

le doudou, les couches, la nourriture, la tétine, les documents d’identités.

Ne pas oublier avec un enfant

le doudou, les jeux, la sucette, les documents d’identités et les couches.

Ne pas oublier avec un enfant voyageant seul

le doudou, la photo de la famille, les documents d’identité, l’autorisation de sortie de territoire (au besoin), les jeux et la sucette.

Vous allez adorer