La classe "Affaires" est morte, vive la "Business"

Avis de BTA sur le vol Air France AF3831 entre Dubai et Paris Charles De Gaulle du 04/03/2013 en Business
BTA AF / AFR DXB / CDG
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

Troisième fois que je prends ce vol en Business, et cinquième fois en tout depuis 2008. Ce vol est surtout pratique pour ses horaires, il permet d'arriver à Paris au petit matin et d'enchaîner une journée de travail, pour peu que l'on y parvienne à dormir.
Sur ce dernier vol, le protocole de service a été changé et la classe business ne s'appelle plus "Affaires" mais tout simplement "Business". Mais a-t-il été amélioré?

A l'aéroport, le salon a été rénové, mode néo-années-1960 comme celui de Tokyo, donc il y a encore moins de siège en tout cas pas assez pour asseoir tout le monde s'il y a trop de voyageurs "Elite+". Le coin "La Première" a lui, disparu. En revanche après des années de Wifi en panne, celui-ci fonctionne enfin. Avant il fallait sortir du salon puisque le Wifi est gratuit dans le reste de l'aéroport.
L'offre de nourriture s'est grandement améliorée également, il y a du personnel Emirates qui gère le buffet dans le salon Air France! Il faut dire qu'avant ça il n'y avait que quelques cacahuètes, et les jours de chance des mini-sandwichs froids...

Accueil des passagers business qui arrivent via la passerelle dédiée par la Chef de Cabine Principale qui souhaite la bienvenue dans la cabine "Business", puisque tel est le nouveau nom du produit. Par contre peu de monde voire personne dans les allées. Sur un vol précédent je m'étais assis dans mon siège sans que personne ne me remarque, du coup j'ai eu droit à un contrôle de mon billet comme dans un train. Qu'y puis-je s'il n'y a personne dans les allées pour surveiller où vont s’asseoir les gens, on montre pourtant son billet en entrant dans l'appareil...
La cabine de l'avion est toujours la même : des vieux "nouveaux espaces de voyage" sur le 777, très usés. La cabine est sale : miettes et moutons de poussière entre le siège et la paroi, et pas mise en valeur par l'éclairage jaunâtre de la cabine. L'IFE tout petit.

Le grand plus du nouveau protocole de service "business" c'est l'accueil personnalisé des passagers, une fois les portes de l'appareil fermées. Enfin en mode furtif, tandis que la CCP fait une annonce au micro "Mes collègues passent parmi vous pour vous souhaiter la bienvenue à bord", ceux-ci dévalent à toute vitesse les deux allées en hochant la tête à droite et à gauche et se feignent d'un "bonsoir good evening" très rapide. Dommage de ne pas exploiter l'idée jusqu'au bout en abandonnant le micro et consacrant 1 à 2 minute par passagers. D'autant plus que ce sera la seule évolution positive de ce vol.

Avant, il y avait le choix entre une prestation repas complète, et un plateau "express" pour ceux qui veulent plus de temps pour se reposer ou travailler, dixit le menu.
Lorsque la prestation complète était encore disponible, la qualité était déjà réduite sans choix d'entrée mais duo curieux imposé de saumon et de foie-gras, et le charriot de dessert à la française que l'on voit dans les grandes brasseries parisiennes a disparu depuis plusieurs années déjà et laissé place à une mini-réglette "trio de dessert". Mais sur ce vol le menu express est imposé, c'est à dire un plateau repas à peine mieux que ce qui se fait (ou faisait ?) en éco. Air France a donc décidé que ses passagers allaient dormir.

Malheureusement le siège "NEV" n'est pas trop fait pour ça tant on y glisse. Et il y beaucoup trop d'annonces incessantes, longues et répétitives au décollage, à 5000 pieds, à 10000 pieds, en croisière pour le duty-free et les turbulences... Pourquoi ne pas laisser les voyageurs dormir et au besoin vérifier le bouclage de la ceinture laissée par dessus la couverture comme dans de nombreuses autres compagnies? Idem 1h45 avant l'atterrissage réveil en fanfare (re-annonce) et allumage plein pot de la cabine. Ceux qui ne veulent pas le petit déjeuner sont réveillés quand même.

Ce vol de nuit a donc été pénible : siège inadapté, prestation nullissime et réveil imposé beaucoup trop tôt. Malgré la bonne volonté de l'équipage, le protocole impose un tas d'annonces au détriment d'un contact direct avec les passagers. De surcroît la CCP faisait elle même les annonces et s'y appliquait avec beaucoup de professionnalisme et conviction. Ce qui au final les rendaient pénibles tant elles étaient longues et articulées.
Air France comprendra-t-elle un jour qu'il faut qu'elle adapte son protocole de service business à un avion plutôt qu'un hall de gare?

Générale
Note globale
1 / 5
Rapport qualité / prix
1 / 5
A bord
Confort
1 / 5
Service
3 / 5
Nourriture
1 / 5
Partager !
Avis utile ?
32
0
Par BTA, à propos de Air France, , près de Paris, Île-de-France, France
Mise en ligne par HappyFlight, le 12 avril 2014, voir la version originale
Cet avis a été consulté 662 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez Air France et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Photos du vol #1
  • Photos du vol #2
  • Photos du vol #3
  • Photos du vol #4
  • Photos du vol #5
  • Photos du vol #6

Un commentaire RSS Commentaires

HappyFlight a répondu

Bonjour,

Merci beaucoup BTA pour ce nouvel avis et ces photos :)

Je me permet juste de rajouter une petite précision au niveau des annonces. Je comprend que celles pour les turbulences peuvent gêner les personnes qui dorment, mais malheureusement elles sont obligatoires. Si il y a des turbulences, qu'un passager se blesse et fait un procès... Le passager : "Moi on m'a pas prévenu pour les turbulences...".

Et il ne faut pas oublier que des dizaines de passagers et navigants sont blessés chaque année à cause d'une ceinture pas attachée. Sur un vol United en 97, 1 mort et 74 blessés plus ou moins graves.

Merci encore pour votre fidélité :)

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Air France