Prestation minimum assurée. Peut mieux faire !

Avis de HomingPigeon50 sur le vol Air France AF842 entre Paris Orly et Fort De France du 11/01/2016 en Economie
HomingPigeon50 AF / AFR ORY / FDF
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

C'est un embarquement interminable mais à l’heure dans un Boeing 777-300ER (immatriculation F-GSQR) plein à craquer.

Il fait un froid glacial à l’intérieur de la passerelle d’accès à l’appareil mais il fait une chaleur suffocante à l’intérieur de l’avion.

Je suis immédiatement surpris par l’étroitesse des 2 couloirs de l’avion.

Pourtant, j’ai déjà volé sur ce type d’appareil, même avec Air France mais je n’avais encore jamais vu de B777 où on se sent autant à l’étroit.

Une hôtesse m’explique qu’il s’agit d’un B777 version Antilles soit (466 + 11 membres d’équipage). Ce type d’appareil a une capacité maximum de 477 de sièges dont 10 rangées de sièges en plus que sur les versions standard et vole sur des destinations bien spécifiques dont essentiellement les DOM TOM.

Le vol est complet et il y a presque 500 passagers à bord. La destination est très rentable pour Air France. La queue des passagers attendant de prendre possession de leur siège est sans cesse grandissante… Pendant ce temps 2 hôtesses discutent et rigolent sans ne se soucier de rien... Après 20 minutes de retard, le vol AF842 décolle enfin. Il est à 13h40.

L’espace entre les sièges est très restreint. Idem pour l’inclinaison des sièges. Le tissu des sièges est usagé.

L'écran TV n’est pas très grand et les bugs tactiles pour accéder aux programmes sont fréquents, mais le choix des films reste satisfaisant.

Sur tous les écrans (et pas uniquement le mien), les informations en direct sur le vol (altitudes, vitesses, distances) sont en caractères noirs sur fond gris y compris pour les grands écrans au centre de l’avion. La lecture des informations est donc totalement illisible pour les 477 passagers ! Je l’ai signalé à un steward qui a admis qu’il y avait un réglage à faire pour l’ensemble de l’appareil.

Repas : La qualité et le service du menu unique (repas servi par défaut et sans supplément de prix) est bon et bien préparé pour une classe économique. Sans être exceptionnel, le menu répond au goût standard français. En voyageant sur des lignes longs courriers à bord de compagnies anglo-saxonnes, j’ai souvent eu des mauvaises surprises (absence totale même sur demande de confitures sur les petits déjeuners de la KLM et viandes insipides et bouillies avec sauce aigre douce sur British Airways)

Avec le standard de base culinaire Air France on est tranquille pour éviter ce genre de désagrément.

Le point négatif sur ce vol est le manque d’information des hôtesses et stewards concernant la mise à disposition des boissons et rafraîchissements au centre et à l’arrière de l’avion tout au long du vol. La plupart des hôtesses et stewards de la classe éco se trouvent à ce moment au fond de l’avion pour la vente d’articles détaxés pour laquelle aucune annonce n’avait été faite. A nouveau on a dû signaler l’incident au chef de cabine qui a reconnu un manque de communication et il s’en est excusé. Dans les 5 minutes qui suivirent on a vu les thés, cafés, jus de tomates et autres apparaître suivis d’une file d’attente de passagers assoiffés.

Que la compagnie Air France hésite à annoncer au micro la mise en place d’un méga open bar pendant toute la durée du vol, je comprends, mais au moins qu’elle mette en place les boissons de façon visible à disposition des passagers !

Après 8h00 de vol, on amorce la descente et apercevons la Guadeloupe au fond. Puis quelques minutes plus tard on survole la presqu’île de la Caravelle avec à droite de l’appareil le rocher du Diamant et la côte sud-ouest de la Martinique. L’avion vire à 180 °C au-dessus de la baie de Fort de France. Atterrissage sur la piste de l’aéroport du Lamentin dans le sens Ouest-Est peu avant la tombée de la nuit. Il est nuit à 17h30 en heure locale.

Vol retour FDF-ORY

En ce qui concerne le vol du retour AF 841 (vol de nuit avec décollage à 19h30) tout s’est déroulé sans problème. Cette fois ci le vol n’était pas complet.
Le sommeil arrivant en début de nuit, j’ai bondi à la rangée 54 à droite de l’appareil coté hublot en espérant m’allonger sur les 3 sièges. Hélas sur cette version de B777« Antilles », les accoudoirs des sièges rangée 54 (sauf les 4 sièges de la rangée centrale) sont fixes séparent distinctement les sièges. On ne peut pas les rehausser pour faire version banquette. Il est impossible de s’allonger sur 3 banquettes vides !

Pourquoi Air France :
Sur cette destination Antilles, j’ai hésité entre Air France et ses fréquents mouvements de grève et sa concurrente Air Caraïbes qui a bonne réputation. Seul le prix d’achat du billet A/R acheté 90 jours avant le départ au prix de 500 € - prix équivalent à celui vendu sur le site d'Air Caraïbes a fait pencher mon choix pour Air France.

Mais comme l’affirment certains grands voyageurs de Whattheflight qui nous font beaucoup rêver avec leurs récits et grande expérience du voyage aérien (bonjour à Air Napoléon qui répondait récemment à Serge 13), Air France ne fait plus rêver, du moins en classe éco. La qualité et le service durant ces deux vols (aller et retour) sont corrects mais sans plus mais on reste très loin du zéro défaut !

Générale
Note globale
3 / 5
Rapport qualité / prix
4 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
4 / 5
Gestion des bagages
3 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
3 / 5
Sécurité perçue
3 / 5
Nourriture
4 / 5
Partager !
Avis utile ?
4
0
Par HomingPigeon50, à propos de Air France,
Mise en ligne par Nicolas, le 3 février 2016, voir la version originale
Cet avis a été consulté 103 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez Air France et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Parmètres de l'itinéraire de vol illisble pour les 477 passagers Air France!
  • Peu après le décollage
  • Plat principal: Filet de poulet purée
  • Survol de la baie de Fort de France juste avant e décollage
  • Juste avant l 'embarquement du vol de retour AF 841 sur le tarmac de Fort de France a la tombée de...
  • Repas du vol retour FDF-ORY avec un filet de poulet + riz et sauce curry, sans oublier la...

3 commentaires RSS Commentaires

SERGE13 a répondu

Merci pour cet avis... Sachez que je réponds aussi beaucoup à Air Napoléon, qui a, on le sait, l'esprit très critique surtout à l'égard d'AF... ;)
Quoi qu'il en soit, lorsqu'on voyage pour son seul plaisir personnel, on l'est moins, puisque chaque départ ressemble à du plaisir. Donc je comprends à 300% Air Napoléon..
Votre avis semble en accord total avec ce que nous ressentons sur ces vols appelés C.O.I. (caraïbes, océan Indien).
C'est la raison pour laquelle en juin, je vais sur PTP et j'ai décidé de prendre Corsair en classe premium (qui est vendue en affaires). Nous verrons bien. Par contre j'ai laissé il y a quelques jours un avis sur la nouvelle classe affaires d'AF sur un Atlanta-CDG. je me suis régalé. Ca n'a aucun rapport avec ces vols-ci.
Merci et continuez à nous faire rêver... Bien à vous. Serge

L'auteur de l'avis a répondu

Bonjour grand voyageur,
Un grand merci pour le conseil de voyager avec CORSAIR. Mais une chose est sûre, si je retourne passer mes vacances dans la zone Caraïbes, c’a ne sera pas dans les Antilles françaises moribondes (sauf en croisière), qui comme la compagnie aérienne nationale AIR FRANCE, offrent un mauvais rapport qualité en termes de prestations touristiques et hôtelières. J’enverrai sans doute un jour mes commentaires sur une compagnie, et peut être CORSAIR, sur des destinations touristiques bien plus vivantes type Miami, Nassau, Cancun ou Saint Domingue

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Air France