KUL sur Dreamliner 787-900 de Britsh Airways et sa médiocrité.

Avis de SERGE13 sur le vol British Airways BA33 entre Londres Heathrow et Kuala Lumpur du 06/02/2016 en Economie plus
SERGE13 BA / BAW LHR / KUL

Agréable surprise : lors de l'enregistrement via internet, je découvre que je vais voler sur le fameux B787.

Mon voyage se compose de la manière suivante: Marseille-Heathrow-Kuala Lumpur. Ma destination finale sera Phuket, pour des vacances.

Rien ne s'est bien passé.

Tout d'abord, les horaires ont changé. Je devais à l'origine décoller dans l'après midi, avec une correspondance à Londres d'une heure et demi. BA a programmé mon vol sur Londres à 11h20, donc une arrivée sur LHR vers 13h00, et une correspondance pour la fin d'après midi. Sans aucun mail, sans aucune autre possibilité. J'ai voyagé en classe Premium, ce qui ne donne pas droit à l'accès aux salons. Mais heureusement j'ai acquis le statut "silver", donc j'y suis allé.

Bien heureusement car 6h dans un aéroport c'est bien long.

Je découvre leurs salons: La first, spécialement conçu pour les passagers Première ainsi que le statut Gold de BA. Puis un salon SPA, je ne sais pas à qui il s'adresse, puis un salon détente dont j'ai oublié le nom, et enfin, celui pour qui j'ai opté, le salon Club Europe. De toutes façons je n'ai pas trop cherché à comprendre...

Ce salon est immense. Bien conçu, clair, spacieux. Le buffet est horriblement maigre, les boissons pauvres. Un seul vin rouge grand cru proposé, et tout le salon se jette dessus... Bref, pas très élégant tout ceci, mais pour ma part je peux comprendre, il y avait ce vin de Bordeaux, puis un vin espagnol, que je ne décrirais pas, par respect ne serait-ce pour les vendangeurs ... ;)

Quelques alcools forts, gin, vodka, whisky. Rien de transcendant...

Nous embarquons.

Très fluide, les anglais sont stricts. Un après l'autre. Bonne maîtrise.

Mon siège est situé près d'un hublot. Je découvre le système de fermeture de celui-ci. Il s'opacifie à l'aide d'un curseur et d'un degré souhaité... Bien agréable.

Le décollage se fait à l'heure.

Le siège est très confortable, assise souple, inclinaison 130 degrés. Un espace entre les fauteuils très large. C'est le but recherché.

Couverture, trousse de confort, prises USB, chaussettes. Tout y est. Parfait.

Une tempête saisit la ville de Londres, un décollage tumultueux, des turbulences d'une rare violence. Pour ma part, ça me berce, mais je peux comprendre la peur de certains.
L'avion n'est pas plein, et du coup il y a beaucoup de sièges libres.
L'aéronef est composé de 4 classes: la First, Business, Premium, et au fond, une seul cabine éco. Très peu de sièges. A cette allure ci, la classe éco ne sera plus présente sur certains vols.
12h de vols sont programmés de nuit.

Apéritif, repas, à l'identique que celui proposé en classe éco, des boissons non alcoolisés proposées durant le nuit, glaces, et petit déjeuner. Bref, service ultra classique.

Bien entendu, exit la possibilité de s'adresser au personnel de cabine dans aucune autre langue que l'anglais. Voilà ce que ça donne lorsqu'on se prend pour le centre du monde.

Aucun effort, rien... Alors on se doit de parler anglais.

À l'arrivée, les problèmes commencent. Pas de bagage.

7h de correspondance à LHR et ils n'ont pas eu le temps de transférer ma valise.

Direction le bureau de Malaysian, One World oblige.
Très bien, on s'occupe de nous. Bagage retardé enregistré. Je donne mon adresse électronique, mon numéro de mobile, l'adresse et le numéro de téléphone de l'hôtel, bref tout y est.

Deux heures plus tard, au moment de prendre notre correspondance pour Phuket, catastrophe, on m'a volé (ou j'ai perdu, mais j'opte pour la première) ma pochette avec carte d'accès à bord, reçu du bagage retardé...

Impossible de retourner aux bureaux de MH.

Nous décollons et arrivons à l'heure sur Phuket.

Direction hôtel Patong.
Déclaration auprès d'Amex. Direction les boutiques en vue de s'équiper pour le lendemain, affaires de toilettes, habit d'été... etc.

Je rentre dans une boutique, explique au vendeur qu'il me faut un reçu, et là, sans comprendre ce qu'il m'arrive, il me saute dessus, et me roue de coup avec une batte en bois: luxation du doigt de pied, entorse cheville, genou arraché, dos "massacré"... je suis infirmier, donc j'ai assuré.. Tout est remis en place. On me déconseille de porter plainte.
Je me détends, et toujours pas de bagage.

Le jour de retour est programmé.

Malgré les appels auprès de MH, les mails et tout ce qu'on peut imaginer, nous n'avons eu aucun gain de cause.
Me voilà chez moi. A l'aéroport de Marseille, BA a fermé son comptoir. Aviapartner qui les représente, et à qui je pose la question sur mes bagages, en lui racontant mon histoire me répond que d'une les bagages retardés sont à déclarer au bureau qui se trouve en zone sous douane, et que de deux elle ne représente BA que lorsque l'enregistrement d'un vol est ouvert. Comprenez dégagez je ne peux rien pour vous !

J'ai donc de nouveau déclaré mon souci via internet, j'ai reçu un mail dans les 10 minutes qui ont suivi me disant que ils s'occupaient de faire rentrer mon bagage chez moi dans les plus brefs délais.

Nous verrons bien. Quoi qu'il en soit un service après vente minable.

Tout ce que je lis sur cette compagnie ces derniers temps va dans le sens de cet avis. A force de vouloir faire des économies, on en oublie le principal : le client.

Générale
Note globale
1 / 5
Rapport qualité / prix
3 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
2 / 5
Gestion des bagages
1 / 5
A bord
Confort
4 / 5
Service
2 / 5
Sécurité perçue
4 / 5
Nourriture
1 / 5
Partager !
Avis utile ?
6
0
Par SERGE13, à propos de British Airways, , près de Marignane, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
Mise en ligne par Nicolas, le 15 février 2016, voir la version originale
Cet avis a été consulté 373 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez British Airways et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Photos du vol #1
  • Photos du vol #2
  • Photos du vol #3
  • Photos du vol #4
  • Photos du vol #5
  • Photos du vol #6
  • Photos du vol #7
  • Photos du vol #8
  • Photos du vol #9
  • Photos du vol #10
  • Photos du vol #11
  • Photos du vol #12
  • Photos du vol #13
  • Photos du vol #14
  • Photos du vol #15
  • Photos du vol #16

3 commentaires RSS Commentaires

AirNapoleon a répondu

Bonjour Serge,

Désolé pour ces mésaventures !

British est une compagnie intéressante pour les vols en Europe (parce que c'est pro, qu'il y a du ginger ale servi avec glaçon et citron, et qu'ils partent à Londres d'un terminal neuf), mais je l'évite en long courrier (parce que les sièges business sont horribles, la nourriture décevante et le service triste). Savez-vous s'ils ont leurs foutus sièges à contresens en Business sur le Dreamliner ?

Dans les salons, vous avez oublié le Salon Concorde, quand on voyage en First (avec restaurant). Les First Galleries (avec service a la place, mais limité, et bar à champagne), c'est pour les hauts statuts et Business LC. Et les autres Galleries (simple buffet) pour tous.

Enfin, je suis étonné que le seul anglais vous indispose (c'est tellement mieux que les annonces interminables dans toutes les langues) et de votre enthousiasmes pour les hublots à opacité variable... qui prennent beaucoup de temps à vraiment être opaque, surtout quand vous décollez, passez les nuages et vous retrouvez en plein soleil...
Cela dit, le Dreamliner est à mon sens un avion très agréable.

L'auteur de l'avis a répondu

Bonjour Air Napoléon (je ne sais pas votre prénom!!)
Oui le schéma est le même sur le 789 en business.
Concernant les langues, oui vous avez raison. Cependant j'estime que lorsqu'une compagnie aérienne dessert un pays, elle se doit de faire en sorte d'avoir au moins un pnc qui parle la langue locale. C'est mon point de vue.
BA je ne sais pas si je reprendrais, très sincèrement.
Merci pour vos commentaires.
Serge

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur British Airways