Premier essai sur la low-cost orange

Avis de HappyFlight sur le vol Easyjet Switzerland EZS1041 entre Bale Mulhouse et Amsterdam du 13/10/2014 en Economie
HappyFlight DS / EZS MLH / AMS
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

Aujourd’hui départ pour Amsterdam depuis l’aéroport Franco-Suisse, l’Euroairport de Bâle-Mulhouse. Après une nuit à l’aéroport de Schilpol, nous prendrons le train pour nous rendre à Rotterdam et embarquer à bord de l’Oasis Of The Sea en direction de Miami.

Le vol EZS1041 décollant à 06h20, nous avons décidé de prendre notre temps et de passer une nuit à côté de l’aéroport, à l’Ibis de Saint-Louis. Je le recommande, un accueil très agréable, une chambre suffisamment confortable (sauf les coussins) pour une nuit et surtout une navette dès 04h00 !

Après un lever à 03H00, nous voilà à l’aéroport.
Il possède la particularité de se trouver à cheval sur deux pays, nous passons la ligne blanche et nous voilà en Suisse.

Nous avons acheté deux bagages en soute, un de 23KG et un de 20KG. L’enregistrement a été extrêmement rapide, il n'y avait personne...
Le personnel n’était vraiment pas assez chaleureux, à l’inverse des équipes de la Swiss que j’ai l’habitude d’emprunter. Les bagages à mains n’ont pas été contrôlés.
Petit rappel, c’est un seul bagage à main, il n’y a pas d’accessoire autorisé chez Easy Jet.

Direction l’escalator pour le passage de la douane Suisse, d’une sympathie toute relative.

Viens le passage du contrôle de sécurité.
Bon comme partout dans le monde, ce n’est jamais un moment convivial.
Il a été effectué avec un sérieux rarement vu. J’ai sonné au passage du portique et la palpation manuelle a été assez longue, voir presque excessive. Il restait mon passeport dans ma poche, j’aurai préféré le sortir et repasser le portique que de me faire palper pendant 5 minutes.

Il nous restait une heure et demi avant le départ, l’ensemble des magasins sont fermés à l’exception d’un petit café. Heureusement j’ai l’application WhatTheFlight sur mon téléphone, afin de m’occuper.

Le bon point, les sièges massant à 2€ les 5 minutes.
La personne qui m’accompagne a pris un café noir et deux viennoiseries, 9€10 au seul "bar" ouvert en zone sous-douane.

L’embarquement a été lancé à l’heure prévue.
Comme nous avions réservé les places au niveau des sorties de secours, nous avons pu bénéficier du « Speedy Boarding » ou en Français « embarquement prioritaire.»

A l'exception de la chef de cabine, les PNC ont été extrêmement sympathiques et cela dès l'embarquement.

Au niveau de l’espace, un Airbus 319 avec 156 sièges c'est serré mais nous avions acheté des places avec plus d'espace, en étant installé au niveau des sorties, de quoi passer un vol agréable.

Au niveau de l'état, c'était pas top (cf. photo).

Une fois tout le monde à bord, une hôtesse effectua un premier contrôle.
Ensuite, les démonstrations de sécurité ont été présentées. Elles ont été réalisées avec sérieux, mais seulement en Anglais et Allemand (les PNC parlaient le Français).

Avant le décollage, second contrôle et nous voilà prêt pour le départ.
Beaucoup de turbulences? J'ai été assez étonné que les PNC aient pu se lever moins de 5 minutes après l'envol.,

Ils sont passés pour nous proposer à manger, payant.

Nous avons pris deux macarons sans gluten, un pepsi et une bouteille d'eau pour un total de 9€. Notre voisin à pris un gros café et un immense muffin pour 4€. Le service était rapide vu la durée du vol.

Une heure plus tard, nous voilà déjà en train de descendre vers notre destination.
Avant l’atterrissage, l’équipage a réalisé un nouveau contrôle de sécurité. La descente s’est effectuée sans soucis.

Les bagages sont bien arrivés.
Profitant de la journée sur l’aéroport, je vais essayer de photographier quelques avions.

En résumé, ma première expérience avec EasyJet a été très satisfaisante. La notation a été effectuée par rapport au prix payé (70€ par personne, avec bagage), si le tarif avait été plus cher, les notes seraient plus basses. L'état de l'avion est plutôt à mettre sur le compte de passagers pas très respectueux de l'avion.

Générale
Note globale
4 / 5
Rapport qualité / prix
5 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
2 / 5
Gestion des bagages
5 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
4 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Nourriture
5 / 5
Partager !
Avis utile ?
5
0

Opinions les plus lus sur Easyjet Switzerland

Par HappyFlight, à propos de Easyjet Switzerland, , près de Netherlands
Mise en ligne par Florian de What The Flight, le 21 novembre 2014, voir la version originale
Cet avis a été consulté 106 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez Easyjet Switzerland et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Détails du vol sur le site de la compagnie Easy Jet
  • L'EuroAirport, un aéroport, trois villes concernées.
  • Vol bien prévu aujourd'hui :)
  • Le côté Suisse
  • Le côté Français
  • Direction la salle d'embarquement 40
  • Un avion EasyJet
  • Un Boeing 737 de TuiFly
  • Toujours le même appareil
  • Un appareil de Lufthansa Cityline aux couleurs de la Star Alliance
  • L'aéroport est vraiment désert à cette heure. Limite flippant
  • Les sièges massants
  • Embraer de Lufthansa Regio
  • Un appareil cargo de DHL
  • Le décollage approche
  • Et nous voilà en l'air
  • L'ensemble pour 9€. Les gâteaux sans gluten 2€ l'unité
  • La safety card
  • Pas de publicité sur les coffres à bagages, juste sur les appuies-têtes
  • Le filet ne tenait pas, mais l'espace était plus que correct
  • L'accoudoir, pas top
  • Pas top non plus
  • La descente
  • On approche
  • China Southern
  • Singapore Airlines
  • Tui
  • L'Airbus 319 que nous avons eu
  • L'Airbus 319 que nous avons eu
  • En route vers l'hôtel à Amsterdam
  • Direction les bagages

3 commentaires RSS Commentaires

Invité a répondu

Bonjour
Très complet votre compte-rendu.
Si je peux me permettre, l'état de l'avion incombe également au personnel chargé de nettoyer et à la maintenance et pas seulement aux passagers.

Cela dit, il faut quelquefois réaliser des prouesses pour arriver à remettre un avion en état, après certains vols et donc certains passagers.
Un petit lien drôle au début, qui regroupe les "prestations" de certains de nos contemporains à bord... puis on rit jaune car c'est déplorable :

https://instagram.com/passengershaming/

Nul doute que ces pax ne font pas tout cela dans leur salon...

L'auteur de l'avis a répondu

Bonsoir PNC-aux-portes

Merci pour votre compliment.

Par rapport à l'accoudoir... c'est clair que la compagnie doit assurer la maintenance, mais je voulais plus dire que si les passagers étaient respectueux du matériel, il n'y aurait pas ces soucis.

J'adore votre lien instagram, les PNC rencontrent de sacrés passagers ^^

Bonne soirée

Invité a répondu

En effet, "ça craint" ce lien...
Vous y trouverez et reconnaitrez toutes les compagnies, y compris AF...
Vous connaissez ce métier aussi bien que moi, il n'est pas facile de lutter contre les incivilités, mais les pieds sur la tablette, les ongles des pieds, je ne peux pas...

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Easyjet Switzerland