Low-cost? Uniquement sur le prix!

Avis de A-PAU sur le vol Norwegian Air Shuttle D85751 entre Gran Canaria, Las Palmas et Barcelone du 25/10/2016 en Economie
A-PAU DY / NAX LPA / BCN

Voilà un vol comme on les aime. Il est temps de revenir à Barcelone, avec Norwegian (compagnie norvégienne pour un vol intérieur espagnol, si si...). À l'aller, le vol avait été parfait, Norwegian avait géré tout de A à Z, avec professionnalisme et efficacité. À t-elle transformé l'essai?

L'enregistrement se fait 24h avant le vol par mobile. L'appli Norwegian Travel assistant marche plutôt bien sur iPhone grâce à l'appui de Wallet (ou Passbook, c'est selon) mais sur Android, c'est un peu différent... Le code barre de la carte d'embarquement charge à chaque fois que vous démarrez l'application, pas pratique si votre téléphone se met en veille pendant l'embarquement...

À l'aéroport je m'en vais donc chercher une carte papier sur les bornes... Elles sont hors-service, je vais demander au comptoir, on me dit - gentiment cependant - d'aller à ceux d'enregistrement (qui sont pris d'assaut à 2h du vol). Tant pis, je n'ai pas de bagage, une capture d'écran et ça ira.

Le contrôle de sûreté se déroule rapidement, le personnel efficace fait son job, et je serais en "airside" au bout de 5 minutes.

Comme tout aéroport rénové après l'apparition des boutiques duty-free, il est impossible de ne pas passer dans le grand magasin des produits détaxés en se dirigeant vers les portes, c'est le cas un peu partout maintenant...

L'aéroport de Las Palmas de Grande Canarie est bien agencé: tout en longueur avec les boutiques au centre, comme celui de Munich ou le T4 de Madrid, on y trouve le seul Starbucks coffee de l'île, quelques boutiques de souvenirs et des restaurants.

La porte d'embarquement est donnée en avance, C04 et C05 pour aujourd'hui (les portes sont regroupées par 3 qui se dirigent vers un même couloir)

Embarquement compliqué à l'heure limite prévue... On essaye d'être rationnel comme à Barcelone, mais le micro se met en grève et les hôtesses finissent leur speach comme elles le peuvent. Les deux groupes sont respectés à la lettre, et si vous n'êtes pas dans le bon groupe, vous retournez faire la queue derrière, un point c'est tout. Les deux files ne ce sont pas formées, créant une légère pagaille...

Dans la passerelle où une (vraie) file d'attente s'est formée, je reçois un SMS: "We regret to inform that your flight is delayed D85751 (...). New estimated dep: 11:40 (...) Gate: Please check the information screens" le retard annoncé est donc de 15 minutes.

Accueil en cabine chaleureux, dans un bébé-boeing. Notre avion du jour a 6 mois et est immatriculé EI-FJL. La dérive est vierge (Norwegian la peint généralement avec le visage d'une personnalité historique de la Norvège), et l'avion n'est pas "encore" équipé de l'antenne pour le Wifi et les divertissements à bord. Il a cependant le SkyInterior de Boeing et son éclairage LED dynamique.

Je rejoins mon siège, le 6F. Le siège (un recaro, comme sur la majorité des vols moyens courrier en Europe, quelque soit la compagnie (BA, IB, U2 (nouvelles cabines), LH, etc...)) est très fin mais assez confortable pour 3 heures de vol, en plus d'être inclinable (chose rare dans les low-cost). L'espace pour les jambes est gigantesque pour ce vol, la pochette se retrouvant en haut du siège.

On repousse finalement à 15h51, soit avec 26 minutes de retard. Les consignes de sécurité sont diffusées en vidéo sur les écrans collectifs, qui diffusaient jusqu'à lors des pubs pour visiter la Norvège et pour présenter la compagnie.

Le poste de pilotage prend la parole pour s'excuser pour le retard, dire qu'il va faire ce qu'il peut pour le ratrapper et nous annoncer notre route. On a aussi droit à une annonce spéciale concernant le galaxy note 7, ou comment un problème de fabrication peut se retrouver partout...

Décollage rapide (rolling takeoff, le pilote ne marque pas l'arrêt sur le seuil de la piste) et montée en douceur, les ceintures peuvent être détachées après 10 minutes.

Le service de bord commencera après 30 minutes de vol, les catalogues ont déjà été distribués. Le vol étant entre 11h et 15h, je prend un menu avec un sandwich de jambon, et une boisson, le tout pour 7€. C'est assez cher, mais les produits sont de qualité, bien que par rapport au prix la quantité soit en dessous de la moyenne.

Une annonce est faite pour annoncer que, cet avion étant nouveau, le wifi n'a pas encore été installé. Dommage, mais sur un avion qui a 6 mois, l'excuse a un peu de mal à passer. D'un autre côté, Norwegian est une des (si ce n'est pas la) premières compagnies à être passée de l'expérimentation à l'utilisation, et à proposer le WiFi en illimité gratuitement.

Le reste du vol se fera sur une mer de nuage assez haute, dans une cabine lumineuse et calme.

La descente commence à l'heure. Même les hôtesses semblent être surprises, et font leur possible pour ramasser les déchets. L'atterrissage sera plus un amerissage sur la piste de Barcelone, le toucher n'est donc pas doux (on plaque l'avion au sol pour éviter l'aquaplaning).

Au final nous arrivons à la porte avec 5 minutes d'avance, en étant parti avec 25 de retard... Normal.

Débarquement par bus (l'avion repartant à Birmingham, hors UE et étant stationné en zone adéquate, il faut rejoindre la zone Schengen en Bus), l'équipage prend congé aimablement. Il aura été gentil, à l'écoute et souriant durant tout le vol.

L'aéroport de Barcelone (terminal 2) a une signalétique efficace et je suis dehors en 3 minutes.

En conclusion, ce fut un très bon vol: équipage agréable, ponctualité à l'arrivée incroyable, avion neuf, seule l'organisation au sol au départ était bancale, et la nourriture devrait être un poil moins chère... Mais, à 50€ l'aller-retour, c'est probablement la meilleure solution, et le meilleur rapport qualité-prix. Je recommanderais les avions au nez rouge sans aucun doute à mes proches et attend avec impatience leur arrivée réelle en France (on a besoin d'une low-cost dans le Sud-Ouest!!!) sur le moyen-courrier!

Générale
Note globale
4 / 5
Rapport qualité / prix
5 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
3 / 5
A bord
Confort
5 / 5
Service
5 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Nourriture
3 / 5
Partager !
Avis utile ?
2
0

Opinions les plus lus sur Norwegian Air Shuttle

Par A-PAU, à propos de Norwegian Air Shuttle, , près de Paris, Île-de-France, France, via son mobile
Mise en ligne par Florian de What The Flight, le 2 novembre 2016, voir la version originale
Signaler ce contenu

Vous représentez Norwegian Air Shuttle et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Bornes hors service
  • Avion Haribo sur le tarmac (ce n'était pas le nôtre)
  • Leg-room très grande
  • Sky Interior (Bleu/blanc)
  • Vue depuis le 6F
  • Humour Norwegian
  • Dérives Norwegian
  • Collation payante en vol
  • Cabine (Sky Interior ambiance blanche)
  • Sky Interior (Orange)
  • Siège et (grand) hublot
  • Espace
  • Avion au nez rouge au débarquement
  • Barcelone El Prat T2

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Norwegian Air Shuttle