Icelandair : Londres Heathrow - Reykjavik Keflavik International

2 avis - - Mise à jour le 30 juillet 2017
FI / ICE LHR / KEF
Donner mon avis

2 avis de voyageurs

Note globale

2 / 5
2 étoiles sur 5 - Basé sur 1 avis
5 étoiles
0%
4
0%
3
0%
2
100%
1
0%

Résumé des notes

Rapport qualité / prix 2 / 5
Confort 2 / 5
Service 2 / 5
Sécurité perçue 2 / 5
Confort 2 / 5
Détail des notes »

classé par Date  - Note  - Intêret

filtré par 

Pas très engageant



Oups... un vieil avion B757 gris et sale au départ d'un quasi-sous sol du T1 de London Heathrow, tout au bout de kilomètres de couloirs lugubres. Ça...

Lire la suite de « Pas très engageant »
Economie LHR - KEF + de 3 ans 2 réactions 672 vues
AirNapoleon


Général: Excellente compagnie

Confort: Un confort très satisfaisant, de l'espace, et des attentions particulièrement appréciables.

Service: Equipage on ne peut plus disponible et serviable.
Mon premier vol sur Icelandair, Premier d'une longue série qui est loin d'être achevée.

Lire la suite »
Economie LHR - KEF + de 3 ans 1 réactions
Thomas

5 photos de voyageurs

Vivez votre futur vol grâce aux photos des voyageurs.

  • On manque un peu d'espace
  • Les sièges sont gris et sombres
  • L'équipage a un uniforme de militaires russes et il y a des écrans vieillots qui traînent
  • Mais on reçoit un ipad et à boire

1 articles du blog

La rédaction de What The Flight vous informe de l'actualité

Un passager ligoté

Un passager ligoté

par Benjamin Antoine, le 7 janvier 2013

Un passager de la compagnie Icelandair s’est retrouvé ligoté à son siège. 

La scène se passe à bord d’un vol de la compagnie Icelandair.

Le vol en provenance de Reykjavik et à destination de New York JFK  se passait normalement. Mais deux heures avant son arrivée, un homme a commencé a avoir un comportement violent. Il aurait essayé d’étrangler sa voisine et aurait crié que l’avion allait se crasher.

L’homme ivre (une bouteille d’alcool fort du duty-free aurait été vidée durant le vol)  a été ligoté à son siège. Une fois au sol, il a été arrêté et emmené à l’hôpital. Selon Ron Marsico, porte parole de l’aéroport, une «intoxication» a été diagnostiquée.

A cause du manque de témoignages, le passager a été remis en liberté sans charge retenue contre lui. La compagnie n’a également pas porté plainte.
Elle a reconnu l’incident mais a refusé d’approuver l’authenticité de la photo qui aurait été prise par un passager, cliché repris dans l’ensemble de la presse.