Compliqué au sol, simple en vol.

Avis de A-PAU sur le vol Ryanair FR9504 entre Beauvais et Nykoping du 15/08/2016 en Economie
A-PAU FR / RYR BVA / NYO

Bonjour à tous, en ce 15 août, il est temps pour moi de partir à Stockholm, par le vol Ryanair 9504 entre Beauvais et Skavsta.

Sur la route Paris-Stockholm, de multiples solutions directes s'offrent à nous. Ryanair part de Beauvais pour se poser à Skavsta (à 1h25 de Stockholm), Norwegian décolle d'Orly Sud et arrive à Arlanda pour quelques euros de plus, et enfin les compagnies traditionnelles qui partent de CDG pour aller jusqu'à Arlanda. Ce dernier aéroport est un grand "hub" et est accessible en train en une vingtaine de minutes.

C'est donc la solution la moins pratique, mais surtout la moins chère que nous avons choisi, pour 220€ l'A/R pour trois personnes. Norwegian aurait peut-être été une meilleure solution, je resterais leur offre au mois d'octobre.

Pour l'instant revenons dans les Hauts de France, dans l'oise, à Beauvais. Il est 8h10 quand j'arrive à l'aéroport, le parking P4 a été réservé en amont par internet, pour deux fois moins cher. Toujours est-il que le taux de remplissage du parking tourne autour de 150%, des voitures sont garées partout, y compris sur les voies réservées aux piétons, et dans les petits fossés contre les grillages du parking... Il faut quelques minutes à pied pour rejoindre le terminal.

Ryanair est implanté à Beauvais dans les deux terminaux, et un panneau indique aux passager quel terminal prendre en fonction de sa destination.

Aujourd'hui, ce sera le T2, qui ressemble énormément au terminal billi de Bordeaux, qui ressemble énormément au T2 de Lisbonne, qui ressemble énormément au Brico Dépôt le plus proche de chez vous. Il y a un monde fou à l'enregistrement. Je n'ai pas de bagage, direction le contrôle de sûreté.

Seuls certains passagers sont autorisés à accéder à la zone d'embarquement, car celle-ci est visiblement trop petite pour contenir tout le monde... Il y a donc de nombreuses personnes qui attendent dans la zone publique de l'aérogare, ce qui est relativement moyen...

Les passagers du vol vers Skavsta sont autorisés à passer les contrôles, et c'est alors qu'une course de vitesse d'escargot se met en place. Il y a 20 minutes de queue pour tous les passagers sauf speedy boarding, service qui permet, moyennant un petit supplément, de monter à bord de l'avion plus vite.

Le personnel est froid, deux portiques sont mis en place pour tous les passagers des 7 vols (soit environ 1300 personnes) prévus entre 9h et 11h, ce qui est vraiment peu, le personnel étant froid comme un bloc de glace, et innéficace au possible dans certains cas.

Il aura fallu plus d'une demi-heure pour passer tous les contrôles. Si vous faites l'addition, entre le parking complet, la marche jusqu'au terminal, l'attente dans la zone publique, l'attente pour la sûreté, et le contrôle en lui-même, une heure s'est déjà écoulée, mais j'arrive finalement à la porte à l'heure après cette course contre la montre pour escargot.

Des gens sont déjà dans la queue pour l'embarquement, porte C. Le vol sera complet, et 90 bagages à main pourront monter à bord, les autres seront placés en soute sans frais supplémentaires.

Pour un vol Ryanair, il faut respecter quelques règles pour avoir une expérience normale: Être à l'heure, muni de son billet imprimé, et avoir ses bagages en règle. Si une de ces règles n'est pas respectée, l'expérience tourne mal, et les mauvais avis fusent.

Derrière moi, une personne parle au téléphone, elle explique qu'entre un Boarding pass non imprimé et un bagage à main qui n'est pas aux normes (taille) elle a perdu pour 80€ lors de l'enregistrement.

L'embarquement commence à l'heure, et le speedy boarding est respecté. Il reste néanmoins inutile car Ryanair pratique le pre-embarquement, qui fait que tout le monde restera parqué en plein air pendant une quinzaine de minutes, devant l'avion.

Notre avion du jour: un Boeing 737-800 commun à tous les autres de Ryanair, livré il y a 4 ans (c'est le EI-EVL. Embarquement par l'arrière, ça va plus vite...

Accueil en cabine plutôt chaleureux. La musique d'embarquement de Ryanair tourne comme d'habitude, des musiques libres de droit et inconnues de Shazam, avec entre chaque titre le même slogan que le marketing mitraille "Ryanair, low faires, made simple" (Ryanair, les prix bas, en simplicité)

La cabine est commune aux autres avions de la compagnie, jaune fluo sur l'arrière des têtières, sur les coffres à bagages et le plafonnier, et bleu marine au sol et sur les sièges. Elle est relativement propre. Le siège en lui-même n'est pas très confortable, mais suffisamment pour un vol de deux heures. Place pour les jambes bonne, sûrement grâce à la suppression de la pochette, la carte de sécurité étant collée au siège, et le magazine de bord distribué sur demande. Néanmoins pas de grand changement depuis la dernière fois, alors qu'il ne se passe pas une semaine sans que le service communication ne vante une grande nouveauté allant avec son plan "Always getting better"

Repoussage avec 10 minutes de retard, et décollage assez rapide et doux.

Pendant la montée, les pnc font une annonce pour parler des boissons et snacks disponibles sur le vol, d'abord un passage pour distribuer le catalogue (pas dans les pochettes, car supprimées), puis les boissons, puis les snacks, puis le dutty free, puis le jeu d'argent. La mécanique est bien huilée, bien routinière, assez pour que les PNC ne soient pas si agréables que ça. Une bouteille d'eau, un mars, il y en aura pour 5€. Si je ne me trompe pas, on est légèrement au dessus des prix de la concurrence.

Le reste de la croisière se passera sans trop de problèmes, bien qu'un deuxième passage soit effectué pour d'éventuelles autres boissons.

Pas d'information concernant le vol, le cockpit restera muet du début à la fin du vol.

La descente aura lieu dans quelques turbulences légères, et nous atterrirons à bon port (remarquez ça vaut mieux) avec 15 minutes de retard, et arriverons en porte avec une petite demi-heure de plus que l'heure prévue. Ryanair à beau annoncer que 90% sont à l'heure, pour ma part, on est plus de l'ordre de 60% après 5 vols cette année...

La sortie de l'aéroport de Skavsta est relativement rapide. Pour rejoindre la capitale suédoise, il n'y a pas énormément de solutions; on peut prendre le car (flygbussarna) ou le bus jusqu'à Nyköping (commune sur laquelle est situé l'aéroport), et prendre un train de banlieue pour rejoindre la gare centrale. Le prix est à peu près équivalent, et la première option s'est avérée être un bon choix, en comptant 90 minutes pour rejoindre Stockholm. Skavsta reste malgré tout un aéroport à 100km de la capitale Suédoise, et ce n'est pas sur ce point que Ryanair pourra marteler que la compagnie s'améliore. Elle est la seule avec Wizzair à ne pas se poser à Arlanda (Easy, Vueling, Baltic, et Norwegian y vont), dont le transfert est plus rapide, et avec une plus grande fréquence.

En conclusion, Ryanair propose un vol sans encombre, mais également sans esprit aéronautique, on embarque dans un bus de l'air, et non pas dans un Airbus. Le gros problème reste au niveau des aéroports, loins, pas pratiques, sans solutions efficaces pour le transfert ou le parking.

Générale
Note globale
3 / 5
Rapport qualité / prix
4 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
1 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
4 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Nourriture
3 / 5
Partager !
Avis utile ?
2
0

Opinions les plus lus sur Ryanair

Par A-PAU, à propos de Ryanair, , près de France, via son mobile
Mise en ligne par Florian de What The Flight, le 22 août 2016, voir la version originale
Signaler ce contenu

Vous représentez Ryanair et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Beauvais, zone publique
  • Beauvais, zone post-course d'escargot contre la montre
  • EI-EVL, embarquement
  • Vue d'un siège en rangée F
  • Consignes placardées sur les sièges, juste en dessous du marketing
  • Legroom
  • Yellow is the new black
  • Débarquement

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Ryanair