Bon vol, mais mauvaise gestion ADP

Avis de AirNapoleon sur le vol Niki HG8514 entre Vienne et Paris Charles De Gaulle du 03/03/2014 en Economie
AirNapoleon HG / NLY VIE / CDG
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

La compagnie Niki (affiliée à Air Berlin) est réputée low cost mais son vol Vienne Paris le lundi matin est le premier qui part de l'aéroport. On y retrouve donc des passagers costume-cravate séduits par l'horaire. Et puis l'espace entre les sièges est confortable, le café est offert, la carte OneWorld permet un embarquement prioritaire et un gain de miles. Il n'y a donc que que prix du billet et l'arrivée au T3 de Roissy qui justifient la réputation de bas coût. Et le T3 a certes un look de hangar en carton, mais le débarquement y est plus pratique que dans les couloirs latéraux trop étroits au 2D, dans le tonneau tourniquet du T1 ou qu'au bout du 2E où il faut marcher 3km entre la porte de l'avion et la porte du taxi.

Reste qu'on est dans un terminal ADP, c'est à dire qu'on privilégié l'image du luxe à la française sur la notion de service, puis s'étonne d'être toujours classé dans les aéroports les moins aimés des passagers étrangers. Luxe prétentieux et non-service méprisant, faut pas s'étonner. L'accès au taxi illustre ce propos.
Puisque c'est le premier vol qui part de Vienne, l'avion Niki transporte des voyageurs d'affaires sans bagages et pressés de rejoindre le centre ville. Le débarquement se fait par bus mais de façon efficace, vers les tapis bagages qui jouxtent directement la sortie et le point taxi. Où il n'y a aucun taxi mais une queue de passagers qui perdent leur temps. En effet le dispatch taxi n'appelle des véhicules depuis la base d'attente perdue très loin dans ma campagne que quand les bagages sont livrés. Même si semaine après semaine, le gilet jaune présent pour réguler l'accès aux taxis constate qu'il y a sur le vol des passagers sans bagages soute et que la règle mise en place est donc inadaptée. Il utilise son talkie pour demander au dispatch un envoi "anticipé", et il faut attendre 7 ou 8 minutes pour que le premier taxi se pointe.

Il n'y a que chez ADP où on qualifie de anticipée l'arrivée de taxis quand il y a déjà une queue de dix personnes. Cela permet aux taxis clandestins de racoler, aux taxis officiels de râler et faire grève et aux passagers de confirmer qu'ADP mérite sa place au bas des classements.

Générale
Note globale
3 / 5
Rapport qualité / prix
4 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
3 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
3 / 5
Sécurité perçue
4 / 5
Nourriture
3 / 5
Partager !
Avis utile ?
5
0
Par AirNapoleon, à propos de Niki, , près de Asnières, Île-de-France, France
Mise en ligne par HappyFlight, le 11 mars 2014, voir la version originale
Cet avis a été consulté 59 fois
Signaler ce contenu
Cet avis est aussi disponible en anglais.

Vous représentez Niki et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Photos du vol #1
  • Photos du vol #2

Un commentaire RSS Commentaires

BTA a répondu

C'est vrai que les bagages qui arrivent avant l'heure estimée sur les écrans, j'en ai fait l'expérience récemment au T3 sur ce vol justement, ça doit même étonner les employés d'ADP!

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Niki