Enregistrement chaotique, très bon vol en A350, arrivée perturbée par Paris Aéroport

Avis de jeff20e sur le vol Tam Linhas Aereas JJ8108 entre Sao Paulo Guarulhos et Paris Charles De Gaulle du 30/07/2017 en Economie
jeff20e JJ / TAM GRU / CDG

Ma note tient compte de l'ensemble de l'expérience, depuis l'enregistrement, jusqu'à la réception de la valise. Si j'avais du noter uniquement le vol (en faisant abstraction de l'enregistrement - responsabilité de LATAM - et de la délivrance de la valise - responsabilité de Paris Aéroport) j'aurai mis un 5/5.


En correspondance depuis le T2 de GRU, il faut un quart d'heure à pied pour atteindre le T3 (à 19h00) où je dois enregistrer ma valise. J'ai déjà ma carte d'embarquement obtenue sur mon smart phone, et j'ai pu choisir mon siège à cette occasion.

Aux comptoirs LATAM, impossible d'enregistrer si vous n'avez pas édité vous même vos étiquettes de bagages : problème, la moitié des automates est en panne. Le personnel au sol ne parle pas anglais (ou refuse de le parler), se montre d'un impolitesse et d'une arrogance rare. Si vous n'avez pas votre carte d'embarquement, c'est une vrai galère pour certains passagers. Il me faudra plus de 10 minutes pour trouver un automate qui fonctionne et éditer mes étiquettes.
Une fois l'étiquette éditée, il faudra encore faire encore une heure de queue pour déposer la valise. A un moment de la journée où partent des dizaines de vols internationaux pour l'Amérique du Nord et l'Europe, seules 4 ou 5 personnes sont en charge de ce travail.
Quitte à automatiser, autant automatiser la dépose, et supprimer ce personnel aussi peu aimable qu'efficace !

Après ce calvaire, les contrôles sécurité sont rapides et le passage à l'immigration se fait en quelques minutes, avec des employés et des officiers charmants.

Arrivé à 20h37 (plus d'une heure et demi après mon arrivée dans le terminal) en salle d'embarquement, après être passé par un dédale de boutiques en Duty Free, on constate qu'il fait chaud, qu'il n'y a pas assez de sièges. Mon crédit Wifi est épuisé (en fait il est limité à une heure, mais la durée prise en compte n'est pas la durée d'utilisation, mais la durée à partir de la première connexion).

L'A350 n'est mis en place qu'à 21h22, pour un embarquement prévu à 21h35, et l'équipage monte à bord.
Cependant l'embarquement débute pour les passagers prioritaires à 21h40. Il sera terminé à 22h23. Les portes sont fermées à 22h25, l'avion repoussé à 22h39 et nous décollons à 23h03. Les consignes de sécurité (en vidéo) sont suivies de quelques minutes de publicité !!!

A bord de l'A350, je comprends enfin le concept XWB, car le siège est correct en largeur, même si un peu dur. Les accoudoirs sont escamotables des deux cotés. L'appui-tête est réglable en hauteur. Il y a un peu de place pour les jambes même s'il n'est pas possible de les étendre entièrement sous le siège devant moi (cela est du à ce que le siège 36C est devant une issue de secours). L'inclinaison est normale.
Une couverture, un coussin et un casque est disposé sur chaque siège.
Des prises électriques et des prises USB sont à portée de la main.
L'IFE est moderne mais le mien devra être ré-initialisé deux fois en début de vol, pour qu'il fonctionne correctement. Si l'offre de divertissement est importante, quasiment aucun film ou série en VF ou sous titré en français.

La température de la cabine est fraîche, parfois glaciale, et cela durant tout le vol.
La cabine, même à l'arrière, est silencieuse.

A 23h30 le diner est servi. Etant le dernier servi, je n'ai plus le choix de plat chaud (ce sera raviolis) et il n'y a pas de pain. J'en fait la remarque à l'hôtesse, qui très aimablement me répond que c'est ainsi. Cependant, à ma très grande surprise elle va revenir quelques minutes plus tard et me proposer le 2e plat chaud (du boeuf, plutôt bon d'ailleurs) et un morceau de pain. Franchement j'apprécie ce geste aimable, effectué avec gentillesse et sourire... Le reste du plateau repas se compose d'une petite salade, un petit fromage et un gâteau de semoule. Ce n'est pas très fin mais finalement c'est bon et avec deux plats chauds c'est copieux. Puis un service de café est proposé avec un whisky glace.

1h45 avec l'arrivée, le service du petit déjeuner est effectué. Il y a du thé (contrairement à l'aller) et l'hôtesse (qui a du remarquer que j'étais un ogre) va jusqu'à me proposer un deuxième croissant jambon fromage chaud (ce que je refuse).

Au cours de la nuit, pas de soucis pour obtenir de l'eau dans le galley arrière où les PNC sont toujours présents et toujours aimables et disponibles.

En résumé, un contraste total par rapport à l'aller.

Nous atterrissons à 14h48, débarquons à 15h00, où un contrôle de la PAF est effectué.

Puis, avec Parafe aucun problème pour passer la frontière. A 15h13 je suis en attente de ma valise.

Et là rien.
Une grosse dizaine de passagers n'ont pas reçu leurs bagages : au comptoir LATAM, il nous est expliqué que le convoyeur est en panne (ce qui est faux), et il n'y a pas eu, non plus, de contrôles inopinés des douanes sur des valises prises au hasard...
Visiblement les équipes de Paris Aéroport sont incapables de dire ce qu'il se passe réellement.
Le temps de remplir les dossiers de réclamation, je ressors du terminal 1 à 16h31.

Dans la soirée je reçois, de la part de LATAM, un SMS et un mail pour m'expliquer que la valise a été retrouvée et qu'elle me sera livrée dans les meilleurs délais le lendemain. Moralité la valise n'était pas restée à Sao Paulo, mais bien quelque part entre l'avion et le convoyeur. C'est donc l'organisation (sic) de Paris Aéroport qui est à mettre en cause. Comment peut-on "oublier" en pleine période d'état d'urgence, des dizaines de valises sur le tarmac ??? Ou ne pas être en mesure de compter le nombre de valises débarquées et le nombre de valises délivrées ?
Je recevrai ma valise le 1er aout avec 12h30, après un appel du transporteur.

Générale
Note globale
3 / 5
Rapport qualité / prix
4 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
1 / 5
Gestion des bagages
1 / 5
A bord
Confort
5 / 5
Service
5 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Nourriture
4 / 5
Partager !
Avis utile ?
16
0
Par jeff20e, à propos de Tam Linhas Aereas, , près de Hellemmes-Lille, Hauts-de-France, France
Mise en ligne par admin, le 3 août 2017, voir la version originale
Signaler ce contenu

Vous représentez Tam Linhas Aereas et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • JJ8108 le30/7/2017 à GRU.
  • JJ8108 le30/7/2017 à GRU.
  • JJ8108 le30/7/2017 à GRU.
  • JJ8108 le30/7/2017 à GRU.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017.
  • JJ8108 le30/7/2017. Diner.
  • JJ8108 le30/7/2017. Diner.
  • JJ8108 le30/7/2017. Café.
  • JJ8108 le30/7/2017. Petit déjeuner.

Un commentaire RSS Commentaires

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Tam Linhas Aereas