Vol Doha à Doha

Avis de AirNapoleon sur le vol Qatar Airways QR1034 entre Doha et Aéroport international Al Maktoum du 27/02/2015 en Première
AirNapoleon QR / QTR DOH / DWC
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

C'était en fait un vol de Doha à Dubai World Central (Al Maktoum International) mais une erreur d'affichage sur le plan de vol me permet de prétendre à un Doha-Doha et donc de parler également du vol retour.

Quel que soit le sens, le vol est court, inférieur à une heure, et on observe l'immense différence de service et confort sur ce type de vol avec la business faiblarde qu'on connaît en Europe, en particulier en France.

L'enregistrement First à Doha, avec l'espace privé, la collation offerte, le service de douane et de screening dédiés, est très agréable. Dommage, le salon First n'est pas encore ouvert.
L'accueil à bord est personnalisé (autant que possible dans la langue du passager), nominatif et il comprend la boisson d'accueil et le café arabe, signature de la First sur Qatar. Il y a des journaux et une serviette chaude ou froide, au choix.
Bien sûr il y a des sièges Business, largement inclinables et avec écran, plutôt que des sièges éco avec un invendu central comme en Europe.
Le plateau repas est complet et servi avec soin.
Le personnel est attentif et détendu.

Tout a l'opposé, le service au sol est, comme toujours avec Qatar, particulièrement mal organisé.

A Doha, on embarque au E, à la seule porte occupée au sein d'interminables couloirs dont la majeure partie n'est pas encore ouverte au public (les sièges et poubelles sont encore emballés). Il faut prendre un bus, en imposant sans tact ni logique aux passagers First d'embarquer plus tard car leur minibus n'est pas prêt. Il est mignon le minibus à gros sièges, mais ce n'est plus la voiture de luxe du temps de l'ancien aéroport. Et il se perd en chemin...

C'est encore pire à Dubai World Central. Cet aéroport est sensé être le plus grand du monde en 2020. Mais à ce jour, avec un petit terminal low cost, c'est sans doute le plus minable du monde (en compétition pour ce titre avec CDG 2G). Il est loin de tout, sous-équipé (juste des grands espaces vides, des bancs de sièges et un duty free de mauvais goût), mal conçu (cherchez une prise....) et surtout... vide! Au salon, basique, il n'y a plus de buffet, car c'est inutile pour accueillir seulement trois visiteurs dans la soirée. On réchauffe donc des pâtes trop cuites et huileuses sur demande, s'excuse pour leur piètre apparence, puis tout le monde s'en va chercher un cheeseburger à emporter au McDo voisin, plus confortable et mieux achalandé.

A DWC aussi l'embarquement/débarquement se fait par bus, et Qatar Airways s'entête à séparer ses passagers First dans un bus dédié. Mais pas un minibus... le cobus complet qui semble donc, pour deux personnes, un peu grand.

Pout le vol DOH-DWC, le service bagage a posé problème. Livraison tardive des bagages, sans aucun respect de l'ordre de priorité et avec un délai de 20 secondes (scan sécurité) entre chaque bagage livré. C'est long. Un bagage arrive abîmé (tâches noires, tissus râpés, poignée déchirée) mais le prestataire bagage (dnata) reçoit l'ordre de Qatar Airways de refuser l'enregistrement d'une plainte. Il faut insister beaucoup avant qu'il n'accepte finalement, en indiquant que dans ce cas il faudra aller au comptoir Qatar après la douane pour que le superviseur de la compagnie contrôle la déposition.
Mais celui-ci tarde à venir, promet de prendre en charge le taxi pour quitter l'aéroport déserté au milieu de la nuit - ce qu'il ne fera pas -, puis daigne enfin se présenter, pour ne rien régler sinon dire qu'il faudra réparer la valise en Europe.

De même à l'enregistrement dans l'autre sens, la représentation Qatar Airways à DWC est à côté de la plaque. Elle accepte un "instant upgrade" (payé avec des miles) sur le segment Doha-Paris, mais indique que les tickets upgradés ne pourront être imprimés qu'au transfert desk à Doha. Où bien sûr on refuse l'opération car il est trop tard. Exactement comme en juin dernier : Qatar Airways est constant dans ses contradictions.

En conclusion : si Qatar est bon en vol, l'expérience au sol est trop pénible pour retenir encore cette compagnie. Et allez à Dubai à DXB, pas à DWC.

Générale
Note globale
4 / 5
Rapport qualité / prix
3 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
1 / 5
Gestion des bagages
1 / 5
A bord
Confort
4 / 5
Service
4 / 5
Sécurité perçue
4 / 5
Nourriture
3 / 5
Partager !
Avis utile ?
5
0
Par AirNapoleon, à propos de Qatar Airways, , près de France, via son mobile
Mise en ligne par HappyFlight, le 8 mars 2015, voir la version originale
Cet avis a été consulté 120 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez Qatar Airways et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Vol Doha to Doha
  • DOH Check in First
  • DOH Check in First
  • DOH Terminal pas encore déballé
  • DOH Minibus à gros sièges
  • QR Business/First
  • QR Economy
  • QR Lemon Mint accueil
  • QR Café arabe accueil
  • QR Plateau repas
  • DWC Livraison bagage (hangar+vide!)
  • DWC Embarquement
  • DWC Réchauffé au salon (mauvais)
  • DWC Mieux que le salon
  • DWC Bus First (ridicule)
  • QR Business/First
  • QR Plateau repas

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Qatar Airways