Beef or Cow? Vous êtes un passager très exigeant

Avis de AirNapoleon sur le vol South African Airways SA193 entre Ile Maurice et Johannesburg du 08/02/2015 en Business
AirNapoleon SA / SAA MRU / JNB
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

Vol de 4h en B737.

Après les formalités usuelles, au check-in business puis au contrôle commun (pas d'accès prioritaire à MRU), le vol commence comme souvent par un passage au salon. Il s'agit du salon Amédée Maingard opéré par Air Mauritius sur deux étages. Dans un aéroport neuf (18 mois environ), ce salon neuf est bien conçu et confortable. Je vous recommande le crumble aux bananes.

Embarquement à l'heure et rapide dans un B737-800 dont la configuration est assez originale. La cabine business s'étend sur six rangs de deux sieges à gauche (2a à 7c) et sept rangs de trois sièges (sauf le premier qui n'en comporte que deux) à droite (1f à 7d), avec des sièges un peu plus larges que sur les configurations européennes 3-3 sans confort supplémentaire pour la Business, mais un peu moins larges que sur les américaines/asiatiques avec des "gros sièges" en 2-2. Bref, il y a des "petits gros sièges" business un peu comme dans certains petits appareils Bristish (en 3-3 mais rognant sur la largeur du couloir).

Derrière c'est la cabine économique avec une traditionnelle organisation en 3-3. Néanmoins, la rangée 8 juste derrière la séparation a deux petits gros sièges en A et C, réservés semble-t-il en priorité aux passagers Lifetime Platinum.

Le petit gros siège est un peu vieux - comme l'ensemble de l'appareil d'ailleurs - et s'incline peu. Il y a un gros coussin mais pas de couverture. Pas non plus de place pour déposer la boisson d'accueil (champagne Taittinger ou jus d'orange ) ou la minable lingette ni froide ni chaude très mal présentée.
Il n'y a pas de prise électrique et seulement un écran commun au plafond, avec un film se passant en Afrique au vu des images, mais sans le son pour les passagers à la droite de l'appareil dont j'étais.

L'équipage diffusera finalement un dessin animé pédagogique sur la digestion ou le cancer, supposé être compréhensible sans le son, tout en donnant l'adresse du service client pour obtenir une compensation.

Heureusement, le menu en papier doré a bonne facture, avec deux salades au choix en entrée, une sélection de quatre plats, puis le fromage et le dessert (chocolat belge imposé).

L'apéritif présente bien mais tout est vraiment trop sec. La salade au crabe ou à la mozarella en entrée (l'hôtesse présente visuellement les deux pour choisir) est bonne, mais le plateau comprend d'office une autre salade (et sauce yahourt, balsamique ou vinaigre) : il aurait été plus judicieux de proposer d'autres types d'entrées.

Même si sa presentation est déplorable, le plat (agneau) est incontestablement très bon, et contrairement à mes habitudes, je me laisse tenter en accompagnement par la carte des vins, tous sud africains sauf le champagne.

Le fromage est servi avec le dessert et un vin sucré, mais rien de cela n'est vraiment bon donc je me contente d'en faire une photo. Je passe aussi le café/thé servi avec un KitKat.

Au delà des prestations ni vraiment excellentes sur un vol de quatre heures (les compagnies du Golfe servent un repas complet de meilleure qualité sur des vols bien moins longs), ni vraiment mauvaises (on a par exemple l'habitude du plateau froid servi avec les couvercles plastiques et la lingette pré-embalée chez Air France), le vol s'est déroulé sans encombre, avec néanmoins de violentes turbulences au dessus de Madagascar et à l'approche du continent africain ainsi qu'une désagréable odeur de choux (un des choix au menu) pendant une bonne partie du vol.

Surtout en rangée 1 où j'étais, car on est assis dans le galley ou presque (le rang 1 gauche est occupé par des armoires).

Ça n'a pas que des inconvénients. Les hôtesses très autoritaires au début (voyez dans les photos les règles de comportement envers les hôtesses et les pénalités en cas de manque de respect) ont finalement accordé quelques sourires aux passagers des premières rangées.

Il y a donc un peu de vrai dans la célèbre caricature Beef or Cow d'Air Afrikaans (http://youtu.be/CYOIbXJTVIc) mais les "very difficult customers" trouveront quand même leur compte. Surtout que ce n'était qu'un vol loisir, forcément moins reluisant.

Générale
Note globale
3 / 5
Rapport qualité / prix
3 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
4 / 5
A bord
Confort
2 / 5
Service
3 / 5
Sécurité perçue
4 / 5
Nourriture
3 / 5
Partager !
Avis utile ?
4
0
Par AirNapoleon, à propos de South African Airways, , près de South Africa, via son mobile
Mise en ligne par HappyFlight, le 9 février 2015, voir la version originale
Cet avis a été consulté 78 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez South African Airways et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Bienvenue à bord! Rangée 8 avec petits gros sièges à droite de la photo, et sièges éco à gauche et...
  • L'avion
  • Le siège
  • Le côté A-C
  • Le côté D-E-F
  • Mon siège
  • La boisson d'accueil
  • La lingette
  • Le menu
  • L'apéritif
  • L'entrée
  • Le plat
  • Le fromage, le desserr
  • Le déplorable service pour le plat principal
  • La vue depuis la rangée 1
  • Soyez sages!
  • La cabine business
  • Le salon à MRU
  • L'arrivée à JNB

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur South African Airways