Loin d'être mauvais

Avis de A-PAU sur le vol Easyjet U23965 entre Paris Charles De Gaulle et Toulouse du 01/06/2016 en Economie
A-PAU U2 / EZY CDG / TLS

Re-bonjour à tous,

Après une journée bien remplie à Paris, il est temps de retourner à Toulouse par l'easyjet 3965. Le départ est fixé à 21h20 pour une arrivée à 22h55.

Ce qui va me permettre d'être le plus complet possible sur cet avis, c'est que 4 mois auparavant, j'ai pris Air France sur la même route, et sur un vol similaire.

Toujours est-il qu'avec des grèves partout dans le pays, EasyJet était la seule option "fiable", alors que la SNCF est en grève, et qu'au moment de la réservation des sièges 15 jours avant, le SNPL d'Air France avait déposé un préavis de grève pour la semaine du 30. Le prix de l'aller/retour était plus de 2 fois moins cher avec les oranges qu'avec notre compagnie nationale.

J'ai pris depuis la place de l'étoile le bus direct de Paris aéroport. Autant le matin il avait fallu 2h pour rejoindre la capitale, autant dire que pour le retour, autant là, une petite heure était largement suffisante. Le bus cependant n'est pas le plus confortable, et je cherche toujours le wifi et les prises USB promises par la brochure. Le bus est parti 10 minutes en avance (ou 20 minutes de retard), il faut donc arriver à l'arrêt bien en avance (ou bien en retard).

EasyJet part du terminal 2D. c'est toujours pratique à Paris CDG d'avoir 7 terminaux "2" les touristes ne doivent pas être perdus. Espérons juste qu'ils ne soient pas arrivés à la station "Charles de Gaulle étoile", desservie par les métro 1 2 et 6, et par le RER À.

Le terminal en lui-même, bien qu'ayant ouvert en 1989, n'est pas si mauvais. On regrettera juste le manque de boutiques dans la zone post-securité. Il faut donc aller aux T2A/C pour aller manger quelque chose en zone publique.

Malgré un nombre assez conséquent de vols ce soir, le passage de la sécurité se fait assez rapidement. Le personnel n'est pas souriant, tout comme le reste du personnel de l'aéroport. Depuis mon dernier passage en février, aucun changement excepté que les écrans affichent le logo de l'UEFA Euro 2016 et que le gestionnaire de l'aéroport à juste changé de nom, en inversant ou supprimant des mots.

La zone "airside" compte deux magasins de duty-free qui se battent en duel et un kiosque la durée. L'embarquement est annoncé en porte D56 et doit commencer à 20h45. Pendant la journée, easyJet m'a annoncé par le biais de l'application que mon vol serait retardé de 15 minutes, à cause du trafic dans un aéroport d'une rotation antérieure, mais il est cependant annoncé à l'heure à l'aéroport. A 20h45, notre avion est en approche et l'embarquement n'a toujours pas commencé. Il commencera au moment où notre A319 touchera le sol. easyJet pratique aussi une forme de pré-embarquement à Paris.

Une fois les passagers du vol précédent débarqués, il est temps de rejoindre l'appareil. Aujourd'hui c'est un A319 avec la nouvelle livrée qui opère notre vol, le G-EZEV compte 3 rotations aujourd'hui plus la notre, il a 11 ans.

Je n'ai jamais vu un embarquement comme celui-ci: les passagers à l'avant ont droit à l'embarquement par la passerelle alors que ceux à l'arrière monteront sous la pluie par l'escalier... je suis assis en 26F, autant dire que je n'ai pas trop d'espoir...

Ceci étant dit l'accueil en cabine est souriant. Ma place est la dernière au fond de l'avion. Elle n'a pas de hublot et n'est pas alignée au siège 25F à cause du fuselage qui commence à se replier, la tablette tombe donc sur l'accoudoir. Jusqu'à là rien de bien méchant, d'autant plus que cette rangée 26 a les mêmes problèmes chez Air France. Ce qui est plus gênant, c'est que malgré une leg-room tout à fait acceptable pour cette heure de vol, les sièges ne sont pas inclinables. Alors que ceux en rangée 25 le sont... dommage qu'easyJet n'ait pas fait son possible pour reculer de 10cm la cloison des toilettes. Dans les avions qui ont moins de 8 ou 9 ans, les sièges ne sont pas inclinables, quelque soit leur position dans la cabine.

Fermeture des portes, et repoussage avec 15 minutes de retard. Fou rire des hôtesses au galley arrière pendant le roulage, allez savoir pourquoi, c'est le dernier vol de la journée pour tout le monde!

Décollage assez poussif, et montée dans les turbulences des intempéries subies par la moitié nord du pays en début de semaine.

Le service buy on board débute, la carte des prix est dans la moyenne mais je ne prendrais rien pour ce vol. EasyJet a ce point en plus: chacun choisit ce qu'il souhaite manger, au lieu de se contenter et/ou d'avoir à ingurgiter 4 mini bretzels.

La cabine est assez calme en vol et la majorité des passagers (beaucoup d'hommes d'affaires) profitent de ce vol en soirée pour commencer leur nuit. Bon point: l'éclairage en cabine est baissé pendant le vol (Ryanair ne l'avait pas fait sur un vol de nuit en avril) Au niveau propreté on ne sent pas que c'est le 8e vol de l'avion aujourd'hui. Le siège reste confortable et l'espace pour les jambes est bien meilleur que chez Ryanair par exemple. Il est commun à la plupart des avions de la compagnie avec les angles droit oranges sur fond gris

Descente assez violente pour les oreilles, approche dans la pluie toulousaine et atterrissage assez dur... le mot atterrissage n'a aucun sens, vu l'état de la piste, amerrissage serait plus approprié.

Débarquement en face du hall D, par bus, et sous la pluie. Il ne reste plus qu'à sortir de l'aéroport, tout est bien indiqué et expédié en 5 minutes. Côté ponctualité, il y a eu 5 minutes de retard, ce qui n'est pas méchant.

Pour conclure, ce fut un bon vol, le confort a laissé un peu à désirer mais pour le prix aller retour à 70€ au lieu de 160€ en face, on veut bien faire un effort pour un aller/retour dans la journée.

Générale
Note globale
4 / 5
Rapport qualité / prix
5 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
3 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
5 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Partager !
Avis utile ?
1
0
Par A-PAU, à propos de Easyjet, , via son mobile
Mise en ligne par Nicolas, le 6 juin 2016, voir la version originale
Cet avis a été consulté 58 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez Easyjet et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • Derniers départs de la journée
  • Beau temps à Paris
  • Embarquement
  • Heureusement que Paris aéroport est là pour nous rappeler que ce mois-ci, la France accueille...
  • Embarquement rock&roll
  • Photos du vol #6
  • Tablette arrivant sur l'accoudoir
  • Beau fixe sur CDG
  • Lumières réduites pendant le vol
  • Amérissage à Toulouse
  • Débarquement

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Easyjet