A fuir absolument

Avis de baboune31 sur le vol Volotea entre Toulouse et Ajaccio du 21/06/2015 en Economie
baboune31 V7 / VOE TLS / AJA

Bonjour,

Je rentre de Corse où je suis partie en vacances 15 jours. J'avais réservé mon vol aller et retour, étant donné que c'est l'une des rares compagnies à proposer la Corse au départ de Toulouse en vol direct, et bien sûr à des prix très compétitifs. Malheureusement il a fallut que l'avion de mon vol aller ai un soucis technique pour que ce voyage devienne un véritable calvaire que je vais vous raconter.

Pour ceux qui ne souhaitent pas tout lire voici les grandes lignes à retenir en quelques mots : Oui ils ne sont pas chers, oui ça donne envie de réserver chez Volotea, oui si tout se passe bien vous serez satisfait (ce qui a été mon cas sur le vol retour), mais ne vous y méprenez pas, c'est uniquement quand il y a un problème qu'on voit vraiment si la compagnie est sérieuse ou non et la compagnie ne l'est absolument pas !

Tout d'abord il faut savoir que Volotea n'a que 5 avions, tous des Boeing 717 anciens (certainement rachetés à des compagnies qui les ont déjà bien utilisés). De plus, Volotea n'a aucun accord avec d'autres compagnies du coup en cas de problème ils ne peuvent demander de l'aide à personne et n'ont aucune solution de repli. Ils ne vous replaceront jamais sur un autre vol (sauf leur compagnie, mais s'il reste des places et souvent une semaine plus tard!). Bien sûr ils vous remboursent (MDR), très utile quand vous devez partir et avez déjà réservé votre hôtel, voiture de loc.....

Avec leurs 5 avions qui tournent en permanence vous vous doutez bien qu'ils ne pourront jamais remplacer un avion en panne, et c'est ce qu'il nous ai arrivé ce dimanche 21 juin 2015 à Toulouse sur le vol V7 2837, départ prévu à 9h55 de Toulouse pour Ajaccio.

Déroulement de cette journée noire :
Arrivée à l'aéroport, tout se passe bien. Vol annoncé à l'heure, embarquement débute et nous montons tous dans l'avion (il y avait entre 110 et 120 passagers à ce que j'ai entendu dire). Près à partir, ou presque, la porte de l'avion n'était néanmoins toujours pas fermée. Le chef de cabine nous annonce qu'il y a un tout petit soucis technique anodin : le voyant du carburant est allumé comme s'il en manquait alors qu'ils en ont. Il nous précise qu'on va devoir attendre 10 minutes le temps de "rebouter le système et refaire le plein", ce sont ces mots. On nous précise qu'en théorie on pourrai décoller mais qu'ils n'en ont pas le droit tant que ce voyant reste allumé. Jusque là tout va bien ! 15 minutes plus tard on nous dit que ça n'a pas fonctionné et qu'ils retentent de "rebouter le système" attendre 10 min de plus. Là les hôtesses passent nous servir un vers d'eau, je me suis immédiatement dit que ce n'était pas bon signe, ce type de compagnie Low cost n'offre jamais d'eau !

Au bout de 40 ou 50 minutes on nous informe que nous allons devoir débarquer car un technicien doit intervenir, nous sommes dégouttés mais patients quand même.

10h47 : SMS de Volotea (qui arrive du numéro 36300) : "Avec toutes nos excuses. Votre vol V7 2837 est retardé pour des raisons opérationnelles. Merci de vérifier les panneaux d'affichage."
11h00 : 2ème SMS de Volotea (même numéro) : "Volotea délivrera des coupons snack aux passagers du vol V7 2837. Renseignez-vous à notre comptoir info ou embarquement pour plus d'info."

11h le calvaire commence, à l'aéroport les personnes ne savent pas quoi nous dire. Les passagers les plus aguéris constatent sur internet via leur tel portable que sur le site de Volotea le vol est finalement annoncé pour décoller à 15h55 ! On nous donne "la charte des passagers" + une pancarte "transit" chacun en nous indiquant que le repas est offert et qu'il faut aller le chercher dans un snack. Surprise en arrivant au snack, on a le choix soit entre un sandwich triangle, soit entre une petite bouteille d'eau (ou un jus d'orange) + un mini paquet de chips ! Non mais quelle honte déjà à ce niveau la "charte des passagers" n'est pas respectée car elle prévoit que la compagnie doit offrir un repas complet + boisson.

Bref tout le monde est dégoutté, affamé, doit donc dépenser des sous pour se nourrir, sans parler des enfants en bas âge à qui ce repas ne convient absolument pas.

15h nous embarquons à nouveau ! On nous emmène en bus à l'autre bout de l'aéroport où se trouve notre avion du matin encore en cours de réparation ! Des techniciens s'affairent sous l'aile pendant que nous embarquons, pas très rassurés. Tout le monde à bord, les portes de l'avion restent ouvertes et nous attendons, il y a du mouvement et des aller et venu dans la cabine de pilotage. A 15h55 le chef de cabine nous parle enfin très embêté, cherchant ses mots... il nous annonce que l'équipage ayant terminé son temps de travail effectif légal, déjà prolongé de 2h maximum autorisé par la loi, nous n'allons pas pouvoir partir et allons débarqué. Mais l'avion n'est toujours pas réparé ! Les gens huent, crient, demandent des explications à savoir pourquoi nous avoir réembarqué dans ce cas, on nous dit que c'était "au cas où" la réparation se terminant avant 15h55 !!!!!

Nous redébarquons 30 minutes plus tard car Volotea n'avait pas de bus pour nous sortir de là !
16h40 : Arrivés dans l'aéroport les hôtesses au sol sont prises d'assaut par chaque passager, ne savent pas quoi nous dire, sont très mal à l'aise. Une chef d'escale de l'aéroport de Toulouse vient à notre rencontre pour nous répondre et nous "calmer".
De nous nous constatons sur internet que le vol est décalé à 2h45 du matin ! Délais légal de pause de l'équipage en fait ! Nous apprenons également que le technicien qui est en train de tenter de réparer l'avion vient de Bordeaux car aucun technicien Boeing Volotea à Toulouse, il continue de chercher la panne.

Etant épuisés, affamés, dépités, nous demandons si nous pouvons partir de l'aéroport car plusieurs personnes habitent en région Toulousaine et aimeraient pouvoir rentrer chez eux prendre un vrai repas et changer d'air vu que nous devions attendre encore près de 10h. La chef d'escale nous a demandé d'attendre 18h que Volotea donne ses directives et ainsi qu'on puisse valider ou non notre sortie de l'aéroport.

18h : Volotea valide le décollage à 2h45 (si avion réparé) et la chef d'escale de l'aéroport de Toulouse-Blagnac annonce que nous pouvons partir mais revenir au plus tard à 1h du matin (un peu avant en fait), horaire de fermeture du passage de la sécurité. Les personnes ne pouvant pas partir car habitant loin peuvent aussi sortir pour aller se dégourdir les jambes, fumer une cigarette, diner quelque part... De la famille habitant à 15 min de l'aéroport vient donc me chercher et je pars enfin surtout pour prendre un repas bien mérité après avoir seulement dans le ventre un mini paquet de chips à 13h (rappel).

21h : Après le repas je décide de m'assoupir un peu, ne devant repartir à l'aéroport que vers minuit.
22h : Mon téléphone sonne : mon conjoint, qui surveillait mon aventure via internet en suivant le site de Volotea, m'appelle et me dit que le vol a décollé selon le site internet de Volotea. Comment ?

Exaspérée, stressée, décomposée, je regarde également sur internet et décide de partir à l'aéroport.

Arrivée au niveau des départs, tout est fermé, plus personne à la sécurité. Je vois un jeune homme en train de faire le ménage de l'autre côté des vitres et l'interpelle. Il n'a pas la possibilité d'ouvrir les portes, nous parlons à travers la vitre. Il n'a aucune info, me dit que tout est fermé qu'il n'y a plus personne. Au bord des larmes je suis totalement anéantie. Il comprend mon désarroi et me conseille d'aller au point info au niveau des arrivées qui est encore ouvert. Je me précipite au RDC et dès mon arrivée la personne de l'accueil me dit : "ah vous êtes la dame qui a un entretien pour du travail demain ?" Euh non, pourquoi ? "Ah mince vous aussi alors...".

Elle m'informe qu'apparemment nous serions 6 personnes à avoir été "oubliées" et que le vol est bien parti sans nous, sans moi ! Elle me dit également "Volotea rembourse le vol ne vous inquiétez pas" : mais je m'en fou, je veux partir en vacances ! Le prochain vol Volotea pour Ajaccio qu'on me propose de prendre : le samedi suivant ! Faut vraiment le vivre pour le croire, !

Comme indiqué précédemment Volotea avait mon numéro de téléphone car j'ai reçu des SMS de leur part dans la journée, mais personne ne m'a contacté à 21h30 pour me dire de revenir et que l'avion était près pour partir, inadmissible !

23h15 : La personne du point info a appelé la chef d'escale qui était en train de s'occuper d'un problème et lui a dit qu'elle allait me rappeler dès qu'elle aurait terminé - personne ne m'a jamais rappelé !

Minuit : de retour dans ma famille qui du coup m'héberge pour la nuit, j'achète donc un billet pour un départ en urgence le lendemain matin 7h avec Air France à 505 € youpi ! Pour info je gagne le SMIC, et toutes mes faibles économies y sont passées. Il va falloir se battre pour être remboursée et dédommagée...

Le lendemain je pars donc enfin en vacances n'ayant quasiment pas dormi et très mal en point à cause de toute cette histoire.

Le 05/07 je rentre de vacances avec Volotea. Arrivée à l'aéroport je file au comptoir du point info et réexplique tout ce qu'il s'est passé. La personne très compétente appel le chef d'escale de permanence et me passe le téléphone (après avoir insisté). Finalement il écoute, comprend et m'indique que je dois bien sur faire une réclamation à Volotea, mais également une à l'aéroport qui a une part de responsabilité (qu'ils vont vérifier à réception de mon courrier) car ils ont donné l'accord de sortie et ne m'ont pas prévenu de l'avancée du départ, ils seraient donc en partie responsable.

Dans tous les cas Volotea est 100 % responsable car un retard de plus de 2h n'est pas acceptable et induit des dédommagements selon la charte des passagers.
Après avoir les autres commentaires cela confirme qu'il faut à tout prix arrêter de voyager avec ces compagnies low cost qui prennent les gens pour du bétail (y'a pas d'autre mot). Pour info j'ai déjà eu une mésaventure avec Easy Jet il y a 4 ans, seulement 2h de retard mais arrivée à 1h du matin du coup voiture de location fermée, dû payer hôtel bien cher pour 4h de sommeil (seul disponible), réclamation faite par courrier recommandé AR, jamais eu aucune réponse (si juste un mail accusant réception de mon courrier et me disant de patienter), malheureusement à l'époque je n'ai pas insisté, j'aurai dû.

Je vais à présent envoyer mes courriers de réclamation à l'aéroport Toulouse - Blagnac et à Volotea et lorsque j'aurai un retour je vous en ferai part. Plusieurs personnes, notamment du personnel de l'aéroport, m'ont bien dit de ne rien lâcher et surtout insister même si cela prend du temps, de l'énergie, et des mois et des mois, mais ça fini toujours par payer, alors j'irai jusqu'au bout pour obtenir le remboursement de mes 2 billets d'avion aller.

J'espère que mon expérience permettra à certaines personnes d'éviter ce cauchemar et de partir sereinement en vacances. Bonne journée à tous.

Générale
Note globale
1 / 5
Rapport qualité / prix
3 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
2 / 5
Gestion des bagages
1 / 5
A bord
Confort
3 / 5
Service
3 / 5
Sécurité perçue
1 / 5
Nourriture
1 / 5
Partager !
Avis utile ?
13
4

Opinions les plus lus sur Volotea

Par baboune31, à propos de Volotea, , près de France
Mise en ligne par HappyFlight, le 9 juillet 2015, voir la version originale
Cet avis a été consulté 2140 fois
Signaler ce contenu

Volotea

Volotea a répondu

le 10 juillet 2015

Bonjour baboune31,

Nous avons lu avec attention votre commentaire, et vous remercios d´avoir pris le temps de le publier.

Nous vous présentons nos sincères excuses suite à cette mauvaise expérience et comprenons votre mécontentement.

Je vous propose de faire une réclamation en écrivant à reclamations@volotea.com. Merci d´y joindre une copie de votre document d´identité en cours de validité et une copie de votre carte d´embarquement.
Notre équipe fera de son mieux pour vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Cordialement,

Bruno

10 commentaires RSS Commentaires

HappyFlight a répondu

Bonjour baboune31,

Merci beaucoup pour votre premier avis.
Effectivement, un voyage très compliqué.

Je me permets d'apporter quelques précisions au niveau de la flotte de Volotea.
La compagnie possède à l'heure actuelle 19 Boeing 717 d'un âge moyen de 11,9 ans. C'est vraiment pas vieux pour un avion. En Europe ils peuvent voler presque jusqu'à 25 ans sans soucis.

Au niveau du mécanicien qui doit venir depuis Bordeaux, c'est normal.
Les "petites compagnies" n'ont pas de mécano basés dans chaque ville de départ mais uniquement sur leurs bases (Bordeaux dans ce cas).

Pour votre réclamation vous pouvez passer par un site spécialisé comme https://fr.sav.flights/

Bonne journée

SERGE13 a répondu

Je viens de lire votre mésaventure. Inutile de vous dire que l'aéroport et la compagnie vont se rejeter la balle. Un conseil, allez porter plainte, essayez de voir avec d'autres passagers pour une action commune. Faites transcrire vos sms par un huissier de justice. Elle est infecte cette compagnie. Chaque jour on en entend une nouvelle. Il faut la boycotter même si je viens d'acheter un Marseille-Venise pour 5€ l'aller simple (incroyable!!). Bon courage et ne vous laissez pas faire, vous avez des droits et ce qu'il vous est arrivé est inadmissible. Bien à vous.

L'auteur de l'avis a répondu

Bonjour monsieur Bruno de Volotea,

Un courrier de réclamation a été envoyé au siège social Volotea au Barcelone ainsi qu'à Volotea Bordeaux par lettre recommandée avec accusé de réception.

Je vais tout de même vous renvoyer un mail comme vous me le suggérée en joignant les documents demandés + ma facture et billet d'avion Air-France que j'ai été obligée de racheter en urgence pour pouvoir partir !

J'espère que vous saurez faire preuve de sérieux et attend avec impatience votre réponse à mes réclamations.

arktic a répondu

C'est une honte pour une compagnie européenne ! On a le droit a un minimum de prestations même si on voyage en low-cost. Voilà les raisons qui font que je ne prendrai jamais du low cost.

L'auteur de l'avis a répondu

Bonjour à tous,

après moins d'un mois je viens vous annoncer une bonne nouvelle : Volotea m'a contacté suite à mes réclamations et m'a totalement remboursé mon billet d'avion chez eux pour le vol aller que je n'ai pas pu prendre ainsi que le billet Air France que j'ai du racheter dans l'urgence pour partir le lendemain.
Tout est bien qui fini bien! et vite en plus! Ils ont apparemment mis en place une personne (que j'ai eu directement par téléphone) qui s'occupe justement d'améliorer le service et la qualité apportée aux passagers en cas de problème. Je le remercie pour son suivi et son sérieux. Enfin une compagnie qui peut avoir des problèmes (ça arrive) mais qui sait reconnaître ses erreurs! Merci encore.

e.olive a répondu

Je suis vraiment désolé de cette mésaventure indigne d'une "compagnie aérienne"
moi j'ai un autre problème à signaler avec volotea qui peut servir à beaucoup d'autres voyageurs :

j'ai pris un vol volotea lille figari ce 10 Octobre 2015
arrivé très en avance à l'aéroport mon bagage a été contôlé et refusé car ses dimensions sont 53 x 33 x 23 et le standard volotea est 55x40x20 ( je précise que je n'ai JAMAIS vu commercialisé une valise cabine de pile 20 cm de large !) de plus je n'avais PAS d'autre pièce en cabine ( autorisée à la dimension de 35x20x20 !!!) j'ai dû mettre mon bagage en soute avec son contenu fragile : ordinateur et payer 40 € ; c'est un moyen malhonnête de faire repayer les voyageurs qui ont pris un billet peu cher très longtemps à l'avance.
Cette valise a déjà été utilisée sur ryanair, easyjet et wizz sans aucun problème.
Contactés par mail volotea a juste répondu :"Il est bien précisé dans les conditions de transport que vous avez accepté que " le bagage à main non conforme à la règlementation de la compagnie, c’est-à-dire dépassant le poids et/ou le volume indiqués, sera retiré et chargé dans la soute de l’avion avec un supplément défini dans le tableau des tarifs."
malhonnêteté commerciale de Volotea ! Racket... à la tête du client

De plus sachez qu'ils conservent vos coordonnées bancaires et prélèvent sans autorisation spécifique le montant de 40€ dû. Pas rassurant du tout vu le nombre d'usurpation de données sur internet.

Maintenant que vous savez, choisissez avec qui vous voulez voler en low cost ...

cloneZ a répondu

Je ne comprends pas ce genre de position. 23 est supérieur à 20, c'est factuel.
Ce n'est pas parce que mon voisin grille un feu rouge tout les jours sans se faire arrêter que je peux exiger de pouvoir le faire aussi.
Dura lex, sed lex.

mrikm a répondu

bonjour à tous, ce message est adressé à Baboune 31
avez vous gardé le numéro de téléphone avec lequel la compagnie vous a contactée
j'ai eu un problème similaire au vôtre, nous avons été baladé durant 17H00 pour un vol marseille venise, une catastrophe, il y avait un problème technique une roue défectueuse .... rien que ça, et ils osent répondre que ce n'est pas de leur faute...... donc la nuit d'hôtel à venise pas remboursée bien sur......... etc...... incompétence etc...... bref, cela serait extraordinaire que vous puissiez nous faire passer ce numéro à mrikm@yahoo.fr
Car nous avons un dialogue de sourds (pour ne pas dire fous) avec la compagnie par mail

merci d'avance et bonne continuation à vous

cordialement

emeric

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur Volotea