Des modèles dans les airs

Avis de mitchbacano sur le vol GoAir G8 285 entre Bangalore et Goa du 31/12/2015 en Economie
mitchbacano G8 / GOW BLR / GOI
Cet avis relate une expérience vécue il y a plus de 3 ans. Les notations ne sont pas utilisées pour le calcul de la note globale.

Dernier vol de l’année et premier avis sur la compagnie indienne GoAir pour WTF.

Je me retrouve dans un avion en partance pour Goa, où je vais passer la fin d’année. Il y a plusieurs choix de compagnies entre Bangalore et Goa, on choisit donc un vol en fin d’après-midi, pour des raisons d’horaire. Celui-ci sera proposé par GoAir, compagnie aérienne à bas prix (mais dans le contexte indien – donc les bagages en soute jusqu’à 15kg sont inclus dans le prix initial, ce qui est obligatoire par loi), qui a une flotte assez jeune uniquement composée d’Airbus A320.

On peut faire le check-in online mais on ne peut choisir sa place qu’en payant 200 INR (ce qui équivaut à 3€), ce que je choisi de faire finalement, car je voyage avec des amis. Mais pour le faire, il faut appeler leur service-client, donner les numéros de réservation de tout le monde, puis attendre un email pour retourner sur la partie « your booking » du site internet et voir l’option pour payer par carte bancaire apparaitre. Finalement on peut revenir à la page de check-in et choisir les sièges payés… On va dire que ce n’est pas le moyen le plus facile pour choisir son siège et cela doit décourager plusieurs passagers.

En rentrant dans l’aéroport de Bangalore, il faut montrer son ticket (imprimé ou sur portable) et passeport, puis j’ai la « chance » d’être choisi pour un scan des mes bagages, ce qui paraît complément être une perte de temps, car ils seront de nouveaux scannés plus tard. L’aéroport est bondé, mais il n’y a presque pas de queue pour déposer les bagages chez GoAir. On me donne ma carte d'embarquement, ce qu’ils font toujours car il faut la montrer au passage sécurité pour se la faire tamponnée, puis vérifié à l’embarquement. On a le temps de prendre un café et d’acheter un livre avant d’embarquer. Celui-ci se passe normalement, sans le chaos propre aux low-costs. On décolle avec 25 min de retard, ce qui est relativement court dans les temps, dans un contexte indien.

La cabine de notre A320, âgé de 4 ans, est propre et est remplie de 180 sièges inclinables, assez nouveaux aussi, et agrémentés de publicité. L’espace pour les jambes est normal (suffisant pour 1m85). Les infos sont données en hindi et en anglais. La température est plus fraiche que dehors, mais on peut y rester en t-shirt malgré la clim. Le seul bémol est mon voisin de devant qui chaque fois qu’il lève les bras empeste la cabine d’une odeur pestilentielle, m’obligeant à incliner au max mon siège.

Pas d’IFE, mais un magazine nommé « Gladrags », modèle féminin sur la couverture, avec une partie normale sur des idées de séjours aux iles Andaman et des nouveautés sur la compagnie. L’autre partie tient plus d’un magazine masculin, avec des articles sur les « Dad Bod’s », les hommes inappropriés, ou le laisser-aller émotionnel dans le mariage. Ceci est expliqué par le fait que la maison mère de GoAir, le groupe Waddya, organise les concours Mrs India, en plus d’avoir une agence de mannequins et un magazine people. Cela explique aussi pourquoi les hôtesses, sont toute jolies (les vols GoAir sont 100% féminin et les hôtesses doivent être mince, ce qui a donné lieu à un post dans le blog WTF en 2013 sur la discrimination à l’embauche). Ayant pas mal discuté avec elles, sur le vol et la compagnie, je peux dire qu'elles sont les plus sympathiques PNCs que j'ai rencontré ces derniers temps.

Le vol est très court, environ 50min, mais les hôtesses font un passage pour proposer des encas payants. Il y a pas mal de choix, et à des prix très sensibles (presque tout à moins de 3€). Je prends finalement un thé.

Quelques turbulences en arrivant sur Goa. L’atterrissage est ok, 20 min en retard par rapport à l'heure indiquée. Le roulage jusqu’au terminal est assez bizarre vu que l’on est obligé de passer par une partie militaire puis de repasser par la piste, entre deux atterrissages, pour accéder à notre porte. Les bagages arrivent assez vite et on part prendre notre taxi, heureusement réservé à l’avance car il y a une queue de deux heures pour les taxis de l’aéroport.

Il y a pas moins de 10 vols par jours entre Bangalore et Goa, offert par la majorité des compagnies indiennes, de Air India à Indigo en passant par Jet Airways. Ce vol GoAir, moins cher que la premium Jet Airways, est aussi bien qu’un vol Indigo et est mieux qu’Air India ou Air Asia, tant pour sa ponctualité (assez relative) que pour le service. Pour un vol court, GoAir est donc parfaitement ok.

Générale
Note globale
4 / 5
Rapport qualité / prix
5 / 5
Au sol
Enregistrement et embarquement
4 / 5
Gestion des bagages
5 / 5
A bord
Confort
4 / 5
Service
5 / 5
Sécurité perçue
5 / 5
Nourriture
4 / 5
Partager !
Avis utile ?
2
0
Par mitchbacano, à propos de GoAir, , près de Sundbyberg, Stockholm, Sweden
Mise en ligne par Nicolas, le 18 janvier 2016, voir la version originale
Cet avis a été consulté 17 fois
Signaler ce contenu

Vous représentez GoAir et vous souhaitez répondre à cet avis ou être notifié par email lorsqu'un avis est publié sur votre compagnie ? Merci de nous contacter !

  • L'aéroport international Kempegowda de Bangalore
  • Balcon de GoAir
  • Le dos de la carte d'embarquement
  • Embarquement porte 2
  • A320 d'Air Asia India avec livrée spéciale en hommage à JRD Tata, un des pionniers de l'aviation...
  • ATR72 de la nouvelle compagnie régionale Air Pegasus
  • Avion cargo de Blue Dart.
  • Espace pour les jambes ok.
  • Publicité ennuyante sur les sièges
  • Cabine de l'A320
  • Le menu
  • Magazine Gladrags de GoAir
  • Photos du vol #13
  • Non...baisse les bras!
  • Vue de l'aéroport de Bangalore
  • Photos du vol #16
  • Arrivée à Goa
  • Partie militaire de l'aéroport de Goa
  • Attente pour rentrer sur la piste pour accéder au terminal
  • Un avion Jet Airways
  • Notre A320
  • Instruction pour se laver les mains à l'aéroport de Goa
  • Photos du vol #23
  • Exterieur de l'aéroport Dabolim de Goa
  • Plage de Candolem

Ajouter un commentaire

Consulter les avis sur GoAir